Journée mondiale du rein : Halte à l’insuffisance rénale aiguë!

134 0

Le Burkina Faso a marqué sa préoccupation face aux maladies rénales à l’image de toute la communauté internationale qui mène la réflexion  tous les 16 mars sur ces maladies. Ce samedi 16 mars 2013, l’Association Burkinabè des Dialysés et Insuffisants Rénaux (ABUDIR) a invité le public autour d’une conférence publique afin de faire le point sur ces maladies au Burkina Faso.

 

Le président de ABUDIR "il reste beaucoup à faire"
Le président de ABUDIR “il reste beaucoup à faire”

« Le traitement des maux rénaux coûtent encore très chers au Burkina Faso », « la maladie a atteint un niveau inquiétant au Burkina Faso », « Il manque de spécialistes dans ce domaine». Ce sont entre autre les cris du cœur portés par le président  de l’Association Burkinabè des Dialysés et Insuffisants Rénaux (ABUDIR), Dramane Paré, à l’occasion de la journée mondiale du rein.

Cette année la réflexion est menée au plan international sur le thème de  « l’insuffisance rénale aiguë». Selon le Président de ABUDIR, il existe seulement deux néphrologues  à l’hôpital Yalgado pour tous les patients qui sont atteints à ce jour, 237 contre 47 malades en 2005.

Le plus dur dans la lutte contre les maux rénaux, c’est le coût élevé de la prise en charge. Selon  Valentin Foro, un patient « le traitement coûte 500 000 FCFA aujourd’hui et nous trouvons que ce n’est pas donné à tous les Burkinabè de disposer de cette somme. Nous avons vu des camarades mourir faute d’argent ». patientInvitation a donc été lancée au gouvernement à revoir à la baisse cette somme,  à défaut de pouvoir prendre en charge gratuitement les malades à l’image des maladies de la tuberculose.

Mais en attendant une décision étatique qui soulagerait les patients, les citoyens qui souffrent d’hypertension et de diabète doivent impérativement faire le dépistage, car ils sont susceptibles d’avoir des problèmes de reins, selon Dramane Paré.

Le rein n’existant pas sur le marché, la principale façon d’éviter d’avoir des problèmes de rein c’est de contrôler son alimentation et faire attention aux accidents qui peuvent détruire également les reins.

 

Salifou OUEDRAOGO

Pour Burkina 24

salifbf

Journaliste-Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre