Emplois des jeunes ruraux : le CEDRES lance un projet de recherche

308 0
Jeune mécanicien à Ouagadougou (Ph : B24)
Jeune mécanicien à Ouagadougou (Ph : B24)

Comment s’emploient les jeunes ruraux ? N’y a-t-il pas des activités qui puissent les dissuader de migrer vers les zones urbaines ? Quelques questions essentielles qu’un projet dénommé « Emplois des jeunes ruraux et migration en Afrique de l’Ouest » (EJMAO), conduit par le Centre d’études, de documentation et de recherche économiques et sociales (CEDRES), se propose de répondre. Mais avant, le projet a été porté à la connaissance des acteurs concernés ce vendredi 22 mars 2013.

« Le problème de l’emploi des jeunes n’a pas encore trouvé de solutions », constate le Pr Talididia Thiombiano, directeur du CEDRES. Raison pour laquelle les jeunes vivant en zones rurales migrent vers les zones urbaines. « La jeunesse rurale est la plus importante et anime principalement les marchés d’emplois urbains », confirme en effet le Pr Thiombiano.

Mais d’où viennent ces jeunes ? Pourquoi quittent-ils leurs villages d’origine ? Quelles activités mènent-ils ? Ces activités sont-elles rentables ? A quoi sont destinés les revenus issus de ces activités et quel est leur impact sur les ménages d’attache au village ? Le projet

Pr Taladidia Thiombiano, Directeur du CEDRES (Ph : B24)
Pr Taladidia Thiombiano, Directeur du CEDRES (Ph : B24)

de recherche « Emplois des jeunes ruraux et migration en Afrique de l’Ouest » se propose d’y trouver des réponses de janvier 2013 à décembre 2014.

Maintenir les jeunes ruraux dans les villages

Les réponses obtenues, indique le Pr Taladidia Thiombiano, le CEDRES fera des recommandations à l’endroit des décideurs et des partenaires au développement, sur les potentielles activités qui peuvent employer les jeunes dans leurs villages d’origine et comment améliorer ces activités afin d’y maintenir les jeunes, entre autres.

Le projet est conduit par le CEDRES (en savoir plus sur le CEDRES) avec l’appui technique et financier du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). C’est un atelier tenu ce 22 mars 2013 qui marquera le lancement officiel de ces travaux de recherche. L’objectif de cet atelier est de permettre aux partenaires nationaux (services techniques des ministères concernés, société civile, collectivités locales) d’échanger sur les grandes lignes, la méthodologie et le choix des zones d’intervention du projet.

Les partenaires du projet EJMAO échangent sur ses grandes lignes (Ph : B24)
Les parties prenantes du projet EJMAO échangent sur ses grandes lignes (Ph : B24)

« Contribution déterminante » au PSCE

Pour ce qui le concerne, Basga Emile Dialla, ministre burkinabè de la Jeunesse, de l’Emploi et de la formation professionnelle, président de la cérémonie de lancement, accueille « favorablement » ce projet dont les objectifs rencontrent ceux de la SCADD (Stratégie de croissance accélérée et de développement durable) en termes  de valorisation du capital humain et « est une

Basga Emile Dialla, ministre en charge de la Jeunesse et de l'Emploi, estime "déterminante" la contribution de l'EJMAO au PSCE (Ph : B24)
Basga Emile Dialla, ministre en charge de la Jeunesse et de l’Emploi, estime “déterminante” la contribution de l’EJMAO au PSCE (Ph : B24)

contribution déterminante » au Programme spécial de création d’emplois (PSCE) lancé par le gouvernement en 2012. Il a par conséquent assuré le CEDRES du soutien de son département.

Ce projet de recherche, dont l’objectif est de mieux connaître les marchés de travail ruraux et les stratégies d’insertion des jeunes ruraux, est une initiative commune au CEDRES et à deux autres centres africains : l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR) du Sénégal et l’Association de recherche et de formation en anthropologie des dynamiques locales (MISELI) du Mali. Il a été internationalement lancé le 17 septembre 2012 à Dakar.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre