Soirée Inter-rédactions: Une soirée sans camera, sans dictaphone, sans stylo !

178 0
Le comité d'organisation de la soirée inter-rédactions, SIR
Le comité d’organisation de la soirée inter-rédactions, SIR © BURKINA 24

En prélude à la première édition de la soirée interprofessionnelle des rédactions, SIR, prévue pour se tenir le samedi 30 mars 2013, Le comité d’organisation a organisé une conférence de presse le vendredi 22 mars 2013 à Ouagadougou afin d’informer  les premiers concernés sur le mode de déroulement  de cette soirée.

En plus des soirées intra-rédactionnelles, SIR, qu’organisent certaines rédactions, les journalistes et tous les acteurs des rédactions du Burkina Faso ont désormais un cadre approprié pour créer « une plateforme à même de rapprocher, de créer une symbiose et d’amplifier les échanges interprofessionnels »  selon la volonté du comité d’organisation du SIR conduit par Boukary Ouédraogo de la rédaction du Journal Le Soir. La première édition de cette soirée est prévue pour se dérouler le samedi 30mars 2013 au maquis « Number One » situé dans le quartier Gounghin de Ouagadougou. C’est un lieu de rencontre et de découverte par excellence entre les acteurs du monde des rédactions et de leurs familles, amis et connaissances. Au cours de cette soirée, il sera « privilégié la présentation des journalistes, de leurs rédactions, suivies des commentaires de journalistes confirmés, échanges et partages d’expériences » selon Boukary Ouédraogo. Les organisateurs de cette soirée entendent trouver un cadre idéal pour construire une nouvelle vision des rapports entre journalistes. Car pour eux « le développement du secteur de l’information passera nécessairement par une nouvelle confraternité consciente et unie ».

Les journalistes ou les premiers bénéficiaires de cette soirée face au comité d'organisation.
Les journalistes ou les premiers bénéficiaires de cette soirée face au comité d’organisation © BURKINA 24

La réussite ou la vie de cette soirée dépendra nécessairement de l’engouement que les journalistes porteront à cette première édition entièrement prise en charge par le comité d’organisation par le biais de leurs partenaires. J’oubliais ! Soirée « sans camera, sans dictaphone, sans stylo » ! Difficile pour un journaliste ! Le défit est donc lancé !

Salifou OUEDRAOGO

Pour Burkina 24

 

 

salifbf

Journaliste-Reporter

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre