Thèse de Doctorat: Jean Yves KIETTYETTA porte son analyse sur le système de transport collectif urbain à Ouaga

935 0

Dr. Jean-Yves KIETTYETTALe mardi 12 mars 2013, le désormais Docteur Monsieur Jean Yves KIETTYETTA a brillamment soutenu sa thèse de Doctorat avec pour thème «L’évolution du système de transport collectif urbain a Ouagadougou». Son document qui fait plus de 400 pages, a porté sur un thème d’intérêt et d’actualité au regard de la dynamique soutenue à la fois démographique et spatiale que connait notre très chère « ville-capitale » Ouagadougou.

Le travail de recherches scientifiques de Monsieur KIETTYETTA, avait pour objectif principal d’étudier le système de transport collectif en analysant les principales causes des dysfonctionnements qui ont été des obstacles au développement des différentes sociétés qui se sont succédé : Régie X9, SOTRAO et SOTRACO. Cet objectif a été sous-tendu par l’hypothèse selon laquelle la mise en place tardive d’un système de transport collectif urbain et les obstacles à son développement s’expliquent respectivement par l’implication récente des pouvoirs publics dans l’organisation et la production de l’espace urbain et par les effets de contexte et d’environnement : programmes d’ajustement structurels, décentralisation…

Les analyses de Monsieur KIETTYETTA l’ont tout d’abord conduit à présenter de manière scientifique «comment suivi et anticipation ont du mal à prendre le dessus dans un contexte où formes artisanales et pratiques informelles règnent dans les transports ». Il met en évidence particulièrement que la déglingue  de la Société de Transport en Commun de Ouagadougou (SOTRACO) est liée à des causes internes à l’entreprise, au rôle joué par l’Etat qui remonte à des réformes structurelles et aux institutions internationales. Il a ainsi poursuivi ses analyses poignantes devant un jury de haut rang, en éclairant sur les outils et les motivations du travail.

Dr. Jean-Yves KIETTYETTA en pleine défense de ses recherches.S’attaquant à une problématique pratique, M. KIETTEYETTA n’a pas hésité à parcourir le terrain en effectuant trois déplacements, réussissant alors à collecter d’importantes informations et données notamment auprès d’un échantillon de 973 ménages représentatifs de la population de l’agglomération et l’exploitation de bases de données ou d’archives spécialisées. Sur la base de ces données, il a pu établir des comparaisons avec d’autres grandes villes d’Afrique (Abidjan, Dakar, Yaoundé…). « L’offre proposée par la SOTRACO n’est pas à mesure de prendre en compte les besoins et les déterminants de la mobilité des citadins, ce qui la disqualifie pour ce service urbain qui lui a été concédé» a conclu M. KIETTYETTA. A cette conclusion, M. ATHANASE BOPDA, Professeur à l’université du Havre et par ailleurs Rapporteur de la thèse signifie que : « Le candidat (ndlr : M. Jean Yves KIETTYETTA) a accumulé sur la ville de Ouagadougou et son système de transport collectif structuré et non structuré une masse de données, d’informations et d’expériences qui seront certainement valorisées au-delà de sa thèse. »

A l’issue d’une série de questions auxquelles M. Jean Yves KIETTYETTA a apporté des réponses dignes de son nouveau rang, le jury, singulièrement formé par des personnalités remarquables du monde académique français, avec grande satisfaction a décerné à M. KIETTYETTA le titre de docteur en géographie avec la mention « Très Honorable ». Il est par ailleurs autorisé à publier les résultats de ses recherches. Un ouvrage pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

HDLC, Correspondant Burkina 24/ Europe



Hubert DeLorenzo COMPAORE

Correspondant de Burkina 24 en France

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *