Burkina Faso-Côte d’Ivoire: un protocole d’accord signé dans le secteur de la Communication à Ouagadougou

360 0
-

Une délégation ivoirienne conduite par le ministre de la Communication, porte-parole adjoint du gouvernement, Mme Affoussiata BAMBA-LAMINE séjourne du 24 au 28 mars 2013  à Ouagadougou dans le cadre de la mise en œuvre du Traité d’amitié et de coopération (TAC)  entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire en son volet information et communication. Avec son homologue burkinabè Alain Edouard Traoré, madame BAMBA-LAMINE a signé le lundi 25 mars à Ouagadougou le protocole d’accord de mise en œuvre du TAC.

Avant la signature du document, une rencontre de convergence entre les deux ministres de la Communication s’est tenue autour de l’exécution de ce traité d’amitié. Cela en présence des responsables des médias publics burkinabè. Le protocole comporte entre autres l’accélération du processus de passage à la Télévision numérique terrestre (TNT),des échanges de programmes entre la RTB et la RTI, le renforcement des capacités des acteurs des deux chaînes publiques de télévision à travers une série de formations, la reprise d’articles par les quotidiens Fraternité Matin et Sidwaya, des échanges d’informations entre l’Agence ivoirienne de presse (AIP) et l’Agence d’information du Burkina(AIB).
A cela s’ajoutent la distribution de journaux dans les deux pays, des échanges de stagiaires, l’harmonisation des curricula de formation dans les instituts des deux pays et leur adaptation aux besoins en ressources humaines et à l’évolution technologique, le renforcement de l’organisation des Universités africaines de la communication (UACO) et la communication gouvernementale à travers des échanges d’expériences.

Au terme des discussions, les deux ministres de la Communication ont paraphé le protocole d’accord de mise en œuvre du TAC dans le secteur de l’information et de la Communication. Par ce traité, le ministre burkinabè de la communication porte parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, a indiqué que les médias doivent être des moyens communs de convergence de points de vue et de partage tant au niveau culturel que pour soutenir les populations dans leur avidité d’être bien informés, mieux se connaître et voir l’avenir dans la même direction.

Ce protocole selon, Monsieur Alain Edouard Traoré  promet aux professionnels de l’information et de la communication des opportunités certaines de raffermir les partenariats, de coproduire, d’échanger des documentaires, des téléfilms, des magazines radiophoniques, des facilités de publier des articles qui intéressent les lecteurs des deux Etats-parties au traité. En outre, il va offrir aux auditeurs, téléspectateurs et lecteurs, une aire de confraternité fondée sur une vision commune.  « Nous sommes de la communication et nous devons impulser cette coopération car notre domaine est efficace pour atteindre des populations » a conclu Mme Affoussiata Bamba-Lamine.  Les ministres Alain Edouard Traoré et Affoussiata Bamba-Lamine ont par la suite visité la RTB2 Centre (radio et télé), Radio Burkina, la télévision nationale et les éditions Sidwaya.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *