Education nationale : l’AFD accorde une subvention de 4,5 milliards de francs CFA au Burkina

587 3
Avec cette  signature, la France octroie 7 millions d'euros d'appui budgétaire sectorielle au Burkina Faso
Avec cette signature, la France octroie 7 millions d’euros d’appui budgétaire sectorielle au Burkina Faso. Ph. B24

Dans la perspective de soutenir la mise en œuvre du Programme de développement stratégique de l’Education de base (PDSEB) pour la période 2012-2014, la République française a accordé au Burkina Faso une subvention de 7 millions d’euros soit plus de 4,5 milliards de francs CFA.

L’accord de financement a été signé le mercredi 27 mars 2013 à Ouagadougou par le directeur adjoint du département Afrique subsaharienne, Robert Moulié, l’ambassadeur de France, Emmanuel Beth et le ministre de l’Economie et des Finances Lucien Marie Noël Bembamba.

Plus de quatre milliards et demi (4 585 000 000) de F CFA, le montant  que la France à  l’Agence française de développement (AFD) met à la disposition du Burkina pour appuyer le secteur de l’Education par la mise en oeuvre du PDSEB.

Le Programme de développement stratégique de l’Education de base comprend cinq composantes  qui couvrent l’ensemble du secteur. Il s’agit de l’accès universel à l’éducation de base formelle, l’amélioration de cette éducation, son renforcement, le renforcement du pilotage du secteur, et enfin la promotion d’une gestion efficace et efficiente du programme.

La France entend là contribuer à l’atteinte d’une scolarisation universelle complète et de qualité dans l’enseignement primaire, améliorer l’offre éducative post-primaire dans la perspective d’une éducation de base pour tous à l’horizon 2025.

Sous forme d’aide budgétaire sectorielle, cet appui de la France selon l’ambassadeur Emmanuel Beth, va contribuer à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en matière d’éducation ; un apport justifié par la forte progression des indicateurs de l’éducation la décennie écoulée.

Le présent financement est la 6e convention de l’AFD en appui au système éducatif burkinabè et marque une décennie de soutien à l’éducation de base avec environ 39 milliards de francs CFA.

Boureima LANKOANDE

pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 3 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *