Ouaga Vox : Le Burkina avance-t-il ?

444 2
Luc Adolphe Tiao a parlé deux heures durant devant le ... Parlement (Ph : B24)
Luc Adolphe Tiao a parlé deux heures durant devant le … Parlement (Ph : B24)

Le Premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao a annoncé le 4 avril 2013 devant le Parlement qu’en 2012, le Burkina Faso a atteint une croissance économique de 8%. Ce taux était à 4,2 % en 2011. “Le Burkina avance lentement mais sûrement”a donc conclu le chef du gouvernement burkinabè. Les Burkinabè sont-ils de cet avis ?

Dans l’hebdomadaire émission “Ouaga Vox” (cliquez ici pour lire la vidéo), quelques Ouagalais se sont confiés au micro de Burkina 24 TV. La majorité, sinon tous les interviewés ont  conclu comme Luc Adolphe Tiao  que le Burkina avance “petit à petit” et “à petits pas”.

Ces avis sont basés sur plusieurs prismes d’évaluation et de comparaison. Des comparaisons ont été faites entre le Burkina d’aujourd’hui et le Burkina d’hier. Pour certains, l’avancée se mesure à la hauteur et au nombre grandissants des infrastructures et des immeubles. D’autres placent cette avancée sur le plan de la maturité politique et démocratique et sur les libertés. Une interviewée estime que les femmes sont plus prises en considération actuellement que dans un passé plus éloigné.

Ecoutez Ouaga Vox ICI

750 F CFA en 1995, 2 500 F CFA en 2013 … 

Toutefois, des difficultés demeurent et les défis à relever sont encore nombreux pour ces habitants de la capitale burkinabè et ce, sur plusieurs plans. “Le Burkina avance, mais …” pullule sur la langue des Ouagalais interviewés. Cas de cette franco-burkinabè qui a pris exemple sur une boîte de lait pour nourrissons vendue  à 750 F CFA  en 1995 et qu’elle paye aujourd’hui à 25 00 F CFA.

En somme donc, pour ce qui concerne ces Ouagalais en tout cas, “le Burkina avance lentement, mais sûrement” …

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Cliquez ici pour lire Ouaga Vox en Vidéo.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Je suis d’accord avec vous Younga. Comme ils savent que c’est les m?dias qui les int?rogent, ils ont peur de dire la v?rit? de peur d’?tre intimid?. Mais en priv?, ils se disent toute la v?rit? qui se r?sume en ceci: Au Burkina Fa?on, on ?touffe. Le PIB n’est pas la chose qu’il faut r?garder pour dire q’un pays avance. Les ?conomiste (la Banque mondiale, le FMI et nos ?conomistes) devront revoir leur histoire de PIB qui fait avancer les pays l

  2. Si la majorit? des Burkinab? sont de m?me avis, c’est que soit ils ont peur de dire les r?alit?s, soit ils sont timides devants certaines personnes. Sinon ce avancement du Burkina n’est pas un avancement. Il est naturel. Tous les pays avance naturellement de la sorte, m?me les villages. Regardez, combien de personnes dans ce pays vivent en famine? Le co?t des produits augmentent ? grand pas pendant que les salaires sont toujours presque les m?mes. 80% des richesses du Faso sont d?tenus pas 20% de la population notament les Hommes politiques et les patrons exploitant leurs employ?s. Comment le reste de la population va vivre avec ces maigres sommes?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *