Jazz à Ouaga: la 21e édition annoncée avec le retour des USA

146 0

L’agenda culturel burkinabè s’annonce, pour la dernière semaine d’Avril, riche d’un événement musical bien connu des Ouagalais: le festival international de musiques “jazz à Ouaga”. Les responsables de l’Association jazz à Ouaga ont, au cours d’une conférence de presse ce samedi, annoncé officiellement la 21e édition, marquée par le retour d’un partenaire important à plus d’un titre, l’Ambassade des États-Unis au Burkina.

Cette année et pour la 21e fois, la tradition est respectée. Le jazz sera célébré à Ouagadougou, Bobo et dans quelques autres ville du pays, du 26 avril au 04 mai. Le festival international de musiques “jazz à Ouaga” portera cette année principalement “le message de la cohésion sociale et du vivre ensemble”, a indiqué Abdoulaye Diallo, président de l’association organisatrice du festival. Sous le thème de “Jazz et musique, comme facteur de rapprochement des peuples”, le festival entend souligner les vertus de ce style musical de racine africaine, né au sud des États-Unis et qui se fait des fans au Burkina.

Abdoulaye Diallo, président de l'Association Jazz à Ouaga. Ph.B24
Abdoulaye Diallo, président de l’Association Jazz à Ouaga. Ph.B24

Au nombre des partenaires de cet important événement du paysage culturel burkinabè, on comptera l’Ambassade des États-Unis d’Amérique, qui renoue avec son intérêt pour le festival, après 13 ans d’absence, et ce, depuis la fin de son programme jazz ambassadors. Un retour que saluent les organisateurs, qui rappellent que le jazz est né aux États-Unis et qu’il était ainsi souhaitable de voir l’ambassade présente à la célébration de ce style musical.

Pour Brown Lasean de la section diplomatie publique de l’ambassade, le soutien au festival, tout comme à d’autres événements culturels burkinabè,  s’inscrit dans un nouvel esprit qui vise à faire connaitre l’action de l’ambassade aux populations du Burkina.

Brown Lasean, de la section diplomatie publique de l'ambassade des États-Unis. Ph.B24
Brown Lasean, de la section diplomatie publique de l’ambassade des États-Unis. Ph.B24

Signe visible de ce partenariat renaissant, la participation, grâce à l’ambassade des États-Unis, de J-Metro, jeune chanteur texan, et son groupe. Une quinzaine d’artistes et groupes de différents pays est annoncée comme tête d’affiche du programme du festival dont une des principales innovations est l’organisation de concerts jazz pédagogiques “Jazz School” dans trois lycées et collèges de Ouagadougou.

Justin Yarga

pour Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre