Economie: BNP accusé de blanchiment de capitaux africains

334 0
-

Selon un document interne de la banque française consulté par Reuters, la filiale monégasque du groupe, BNP Paribas Wealth Management, a encaissé, entre 2008 et 2011, des milliers de chèques en euros (des centaines de millions d’euros), sans vérifier suffisamment leur origine, en provenance de plusieurs pays africains dont le Gabon, le Sénégal, le Burkina Faso ou encore Madagascar. L’argent était ensuite transféré dans divers paradis fiscaux. 

Cette pratique visait à contourner le contrôle des changes dans les pays africains concernés. “Ces opérations irrégulières portaient sur des petits montants unitaires. L’examen des flux effectués par la banque a permis d’identifier une augmentation du nombre de ces opérations, a attiré l’attention du management local de BNP Paribas et a suscité une mission de l’inspection générale de la banque”, a déclaré mercredi une porte-parole de BNP.

L’association de défense des victimes de crimes économiques Sherpa a déjà saisi le parquet de Monaco pour obtenir l’ouverture information judiciaire pour «blanchiment de capitaux africains.»



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *