Blocage de conseils municipaux: l’opposition accuse le CDP

162 0
-

Les élections couplées législatives et municipales sont déjà loin dans le temps. Et si les élus nationaux et certains locaux sont déjà à pied d’œuvre, plusieurs maires élus attendent encore d’êtres installés. Pour les partis d’opposition, dont le chef de file est Zéphirin Diabré, la responsabilité revient au parti majoritaire et ils en appellent au gouvernement pour siffler la fin des blocages dont souffrent certains conseils municipaux.

Dans une déclaration signée du nouveau chef de file de l’opposition, les partis politiques de l’opposition “dénoncent et condamnent fermement l’attitude des premiers responsables du CDP” qu’ils tiennent pour responsables des blocages de plusieurs conseils municipaux. Ils invitent le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Sécurité à prendre des mesures pour permettre aux maires et aux conseillers municipaux d’exercer leur fonction.

En effet, constate l’opposition politique dans sa déclaration, “les exemples de ces blocages commencent à devenir très nombreux” et “la plupart des agissements antidémocratiques caractérisés par des menaces et des défiances de l’autorité de l’Etat sont légions dans les localités où le CDP tient à asseoir des hommes de main vomis à la base”. L’opposition en veut pour illustration, le cas de l’arrondissement 4 de la commune de Ouagadougou où le maire, membre du CDP mais non désigné par le parti, a été démocratiquement élu et rencontre toutes les difficultés pour s’installer.

“Dans d’autres communes, indique la déclaration,  des conseillers municipaux commencent à avoir de sérieux ennuis face à des groupuscules montés de toutes pièces pour perturber le fonctionnement de l’administration au motif fallacieux que les maires élus sont de l’opposition (le cas de Diguel dans le Soum, Yamba dans le Gourma) ou qu’ils auraient rejoint l’opposition (Boussé dans le Kourwéogo) ou encore qu’ils n’ont pas été désignés par la direction du CDP (arrondissement 4 de Ouagadougou)”

Car au-delà du CDP qu’il tient pour responsable des blocages, l’opposition pointe du doigt “le manque de réaction appropriée”, responsable selon elle, de “toute détérioration du climat social qui pourrait survenir”.

Justin Yarga,

Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre