CHRONIQUE DU WEEKEND: Réussir sans « Wack » ni fraude, c’est possible

481 2

 

Des billets de banque CFA
Des billets de banque CFA

De nos jours, réussite sociale rime avec richesse matérielle, si bien que beaucoup s’adonnent à des pratiques frauduleuses ou mystiques (« Wack ») pour accéder à l’abondance. Et s’il y avait un autre moyen plus sûr et moins risqué ? La chronique d’aujourd’hui s’inspire du livre « La science pour devenir riche » de Wallace D. Wattles.

« Quoiqu’on dise pour faire l’éloge de la pauvreté, les faits prouvent qu’il n’est pas possible de vivre une vie vraiment complète ou réussie à moins d’être riche ». Beaucoup d’entre nous partagent cette assertion de Wallace D. Wattles. Encore faut-il connaître les chemins les plus sains vers la réussite.

 Les préalables au succès

Il y a des pensées quotidiennes, des concepts datant de notre enfance, ou tout simplement notre analyse des phénomènes, qui aiguillonnent notre destin. Prenons comme exemple, le cas du pauvre qui pense qu’il est né pour vivre dans la nécessité, avec la fameuse formule « Tout le monde ne peut pas être riche » : Ceci n’est pas vrai, étant donné que la richesse n’est pas fonction de race (il y a des blancs et des noirs riches ou pauvres), de géographie ou même de naissance. La première base de l’abondance, c’est de reconnaître que « Personne n’est pauvre parce que la nature est pauvre ou parce qu’il n’y a pas assez de richesse autour de lui ». Quand tout le pétrole sera vidé des sous-sols, tant que l’homme aura encore besoin d’énergie, la nature produira d’autres sources en abondance.

La seconde base, c’est de ne pas croire que le marché des opportunités, des affaires ou de l’emploi est saturé. Par exemple, nombreux sont ceux qui se précipitent pour amasser des parcelles, pensant qu’il n’y aura plus de terres à acheter dans quelques années. Cette conception n’est pas fondée : Des générations viendront et des transactions se feront entre elles et les précédentes, l’immobilier peut connaître des mutations. En clair, il faut savoir se patienter.  

Penser d’une certaine façon.

La pensée est donc le socle de notre être. Wattles nous rappelle que « Toutes les formes que l’homme façonne avec ses mains doivent d’abord exister dans sa pensée; il ne peut pas former une chose tant qu’il n’a pas pensé cette chose. » Ce qui signifie que la richesse et la réussite en général, se forment dans l’esprit humain.

Nos rêves doivent être orientés vers des idéaux compatibles. L’on ne peut à la fois désirer devenir chirurgien et boucher, moine et milliardaire. Il ne faut pas non plus avoir une pensée vague. Faites l’expérience : demandez à vos amis ce qu’ils comptent faire dans 10 ans. Peu  seront ceux qui ont un projet clair et précis à long terme. Or, celui qui ne sait pas où il va se retrouve inévitablement là où il ne voudrait pas être.

Mais, si nous avons une vision claire de ce que nous voulons, il reste des étapes complémentaires : Trouver la ferme intention de réaliser cette vision pour la matérialiser dans la réalité.

Plusieurs fois dans la journée, nous devons visualiser ce que nous voulons, ressentir avec émotion et confiance notre objectif comme déjà atteint. La formule « Dieu, merci pour ce… que tu m’as donné », accompagnée d’une forte sensation qui se confond à la réalité, s’avère très efficace.

Gardons-nous d’être jaloux de la réussite des autres. Jean de Tolède avait une  Règle d’Or : « ce que je veux pour moi, je le veux pour tout le monde. »

Enfin, il ne faut jamais parler de soi-même, de ses affaires, ou de toutes autres choses de façon décourageante ou en ayant l’air découragé. Il faut se garder de fréquenter des gens dont la causerie tourne autour de « la vie chère, la galère, la misère… ». En revanche, il faut choisir sa compagnie parmi les hommes et les femmes d’espoir, de projets et de confiance, et vous penserez positivement grâce à la théorie de la contagion.

 Accéder à la fortune par l’action

Il ne suffit pas de penser la réussite pour se trouver au sommet du succès. Il faut joindre l’acte à la parole. « Agir maintenant et ici », c’est la règle. « Il n’y a jamais un meilleur moment que maintenant et il n’y aura jamais un autre moment que maintenant.

Faites, chaque jour, TOUT ce qui peut-être fait ce jour », prescrit Wallace D. Wattles.

En plus, il faut agir en respectant certains principes naturels. « Il sera PLUS FACILE pour vous de réussir dans une vocation pour laquelle vousavez déjà des talents bien développés; mais vous POUVEZ réussir dans n’importequelle vocation, parce que vous pouvez développer n’importe quel talentrudimentaire », selon Wattles. A cela, il faut ajouter qu’une affaire se développe facilement dans un milieu ou le besoin se manifeste de façon tacite. Si le besoin est clairement exprimé dans une zone, beaucoup de gens se lancent dans un même secteur d’activité.

Enfin, une fois son projet réalisé, il faut savoir remercier le ciel. Plus nous avons de la gratitude pour les grâces reçues, plus nous en recevrons. Recourir à la magie ou à la fraude pour réussir n’est donc pas indispensable, comme d’aucuns le pensent. Car la richesse est un moyen et non une fin en soit, de sorte qu’un bien mal acquis ne profite point.

Du courage à ceux qui tenteront l’expérience enrichissante, et bon weekend à tous les lecteurs.

A samedi prochain !

 Michel KONKOBO([email protected])

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. mer?i pour cet article!!!! harry ford a dit: penser que vous pouvez ou pas dans les deux cas vous avez raison.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *