Gouvernance comptable : OCADES Caritas Burkina « avance en eau profonde »

664 0

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) Caritas Burkina a décidé de professionnaliser la gestion des biens qu’on lui confie « au nom des pauvres et pour les pauvres ». Quinze de ses comptables issus de quinze diocèses du Burkina suivent une formation sur les procédures comptables et financières à Ouagadougou du 23 au 26 avril 2013.

Le Secrétaire exécutif national de l'OCADES Caritas Burkina, Abbé Isidore Ouédraogo : (Ph : B24)
Le Secrétaire exécutif national de l’OCADES Caritas Burkina, abbé Isidore Ouédraogo  (Ph : B24)

Le « Notre Père » pour commencer et les quinze agents issus de l’OCADES Caritas Burkina peuvent s’initier au secret  des procédures financières et comptables.

L’abbé Isidore Ouédraogo, Secrétaire exécutif national (SEN) de l’organisation, informe que cette séance de recyclage entre dans la volonté d’améliorer  et de professionnaliser la gouvernance générale de l’organisation et d’assurer une gestion efficace des ressources allouées aux projets et programmes de développement du réseau.

Redevabilité et transparence

Mais encore, cette formation répond, selon le SEN, à un souci de « redevabilité » et de « transparence » vis-à-vis, non seulement des partenaires de l’organisation, mais également et surtout des populations et de l’Etat burkinabè.  Le 13 mars 2013, le gouvernement burkinabè a en effet reconnu l’OCADES Caritas Burkina comme une association d’utilité publique.

 Ce qui, de l’avis de l’abbé Isidore Ouédraogo, interpelle l’organisation et lui met au défi de «professionnaliser la gestion des biens qui nous sont confiés au nom des pauvres et pour les pauvres ». Reprenant la formule si chère à Mgr Philippe Ouédraogo, il estime que l’OCADES Caritas Burkina doit « avancer en eau profonde » dans la gestion de ces biens afin de « faire quelque chose d’utile pour le Burkina ».

Ils seront suivis et évalués

Les quinze comptables à l'école de la gouvernance comptable (Ph : B24)
Les quinze comptables à l’école de la gouvernance comptable (Ph : B24)

L’appropriation de la maîtrise des outils comptables et financiers par les quinze agents comptables a été confiée à la Panafricaine d’audit du Burkina (PANAUDIT). Le cabinet a pour tâches de sensibiliser les participants sur les principes de gouvernance administrative et comptable  mis dans le contexte des organisations caritatives, d’accroître le niveau d’information et de connaissance des agents sur les différentes procédures mises en place par le SEN et cultiver l’esprit d’équipe et de complémentarité au sein du personnel comptable du réseau OCADES Caritas Burkina.

L’abbé Isidore Ouédraogo a assuré qu’une fois sortis de cette formation, les agents seront suivis dans leurs différentes structures. « Vous serez évalués », leur a-t-il dit en plus.

Cette formation bénéficie du soutien financier et technique du programme Appui de proximité personnalisé/Développement institutionnel et renforcement organisationnel (A2P/DIRO) de Secours catholique caritas France.

Créée en 1998, l’OCADES Caritas Burkina œuvre notamment dans l’humanitaire au Burkina. En 2012, son projet d’aide alimentaire a appuyé 7 536 ménages pour un montant global de 1,5 milliard de F CFA.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 1 comments

  1. Merci pour toutes ces informations utiles. Je suis s?n?galaise de nationalit?, proviseur de lyc?e mixte, syndicaliste et leader politique dans le parti panafricaniste du Professeur Cheikh Anta Diop. Mes enfants sont cependant burkibab?s de par leur p?re qui est un "ky"(samo). Je trouve vos articles pertinents et d'actualit

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *