Les joies et les peines des Kundé 2013

600 0

Les Kundé 2013 ont déployé leur faste le 26 avril 2013, faisant des heureux dans la grande famille de la musique burkinabè. Mais l’organisation a parfois eu quelques hoquets.

Pour commencer, les images retransmises en direct par la RTB n’étaient pas des plus heureuses et des plus  limpides possibles. Elles avaient une prédominance bleue, floutant tout au long de la cérémonie les belles images auxquelles ont eu droit les spectateurs qui étaient dans la salle. Il faut ajouter à cela les caméras qui étaient loin du podium, ne permettant pas de voir à quoi ressemblaient tous

Djah Press, commissaire général des Kundé (Ph : B24)
Djah Press, commissaire général des Kundé (Ph : B24)

les acteurs qui s’y produisaient. Une situation sans doute expliquée par la table de l’épouse du Chef de l’Etat, placée au fond de la salle.

Awa Boussim et la sono

Le second hic a été la sono qui a lâché au moment où Awa Boussim a commencé son show. Pendant une bonne dizaine de minutes, les téléspectateurs ont été forcés d’admirer les convives afin d’éviter de regarder le décor soudain sombre et qui l’a été pendant plusieurs minutes encore après le retour de la sono. Les aléas du direct, comme dirait Maguy Leslie OKA, mais qui sont tout de même désagréables. A la décharge du commissariat général des Kundé, on parlera des caprices de la technique.

« Ting tang » … Flavour

Ce qu’on comprendra cependant moins, c’est l’absence du chanteur nigérian Flavour. Absence que Salfo Soré alias Djah Press a annoncée officiellement lors de son intervention, expliquant que c’est « une question de vol » d’avion et  se justifiant par le fait que « ce sont des choses qui arrivent ». Qu’à cela ne tienne. On n’a cependant plus rien compris lorsque l’animateur Alpha’O a annoncé en grandes pompes l’entrée sur scène de l’artiste.

 Le  temps d’une seconde, l’on a pensé que le Commissariat des Kundé avait voulu faire une surprise aux spectateurs, qui ont alors crié et applaudi de joie. Mais l’instant suivant, l’on a compris que Alpha’O se fera remonter les bretelles car il a servi une blague de mauvais goût, Flavour n’étant bel et bien pas venu aux Kundé.

L’homme aux éclairs

Mais la fête n’a pas été que ratés. Il faut saluer et reconnaître l’effort et la volonté du promoteur de servir aux Burkinabè un spectacle inoubliable. Le public a été séduit par cet homme strié de lumières rouges, bleues et vertes qui dansait et maniait des éclairs verts, véritable artifice de lumière et de sons.

A applaudir également le fait qu’une part belle a été faite aux artistes burkinabè qui ont pu s’exprimer sur scène, l’hommage rendu aux devanciers et l’émouvante vidéo de Papus Zongo dédiée au défunt Jean Claude Bamogo.

Il ne reste plus qu’à souhaiter que les meilleurs Kundé soient pour l’avenir !

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Salut Abdou Zour?, magnifique ce que tu ?cris. Du coup, je ne sais plus ce que je mettrai dans mon blog, car tu as tt dit Lol… j'ai bien envie de descendre retransmission, car pour moi, nous aurion pu avoir de meilleur image. il a manqu? de l'iniatiative et de l'anticipation dans leur travail. Les organisateurs du Kund? ont mis tellement dans cette c?r?monie, que je trouve d?plorable qu'on leur ait pas permis d'avoir une meilleur retransmission…. Bref, merci ? vous et continuez la critique. Perso, je vais me pencher sur la RTB un de ces jours dans mon blog qui d?bute.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *