Arrondissement 4 de Ouaga : le CDP laissera-t-il Anatole gouverner en paix ?

546 3

Anatole Bonkoungou a enfin été installé dans son poste de maire à l’arrondissement 4 de Ouagadougou qu’il devrait occuper depuis bien longtemps. Force est donc restée à la loi. Mais tout est-il gagné pour autant pour le nouveau  maire toujours persona non grata au sein de son parti le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) ?

Anatole Bonkoungou : "Il n'y a pas de rupture entre moi et le CDP"
Anatole Bonkoungou : “Il n’y a pas de rupture entre moi et le CDP”

Assurément non, si l’on considère quelques faits et gestes observés lors de la cérémonie d’installation intervenue ce 2 mai 2013. L’armada sécuritaire déployée  (300 policiers), inédite, les armes découvertes par les forces de sécurité (qui ne veulent forcément pas dire qu’elles étaient destinées à la cérémonie), l’absence du maire sortant et des hauts responsables du CDP à l’installation témoignent que la tension est loin d’être tombée.

Il faut ajouter que le maire est toujours suspendu des instances de son parti, même si lui-même clame qu’il reste militant du CDP.

Le gouvernement a fait son boulot

Malgré donc une opposition ouverte, même si elle émane d’un groupuscule, Anatole Bonkoungou a été installé et les ministres en charge de l’Administration territoriale et des collectivités territoriales n’ont fait que faire leur part du boulot afin de se laver les mains et « sortir » leurs noms de cette affaire.  Mais à quoi ressemblera son mandat ? Son conseil municipal peut siéger avec 11 conseillers municipaux, mais les 9 neufs qui ont voté contre lui resteront-ils bras ballants ? Bref, le maire Anatole Bonkoungou, ses proches ou ses partisans sont-ils à l’abri de toutes représailles de quelque nature que ce soit ?

Nettoyer la dissidence

Il est à espérer que le parti majoritaire acceptera les excuses que son militant lui a présentées et se rattrapera en nettoyant (positivement) dans les plus brefs délais cette dissidence et ne laissera pas pourrir une situation qui, au final, ne profitera pas à ces populations pour le bien de qui ses représentants ont battu campagne et ont été élus.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. mes meilleures felicitations pour votre election et je ne peux que dire c’est un signale de vraie democratie au burkina et il n’y a pas de mal a s’inquieter

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *