Les Toofan à Bobo : Un featuring avec des artistes burkinabè « pour bientôt »

590 2

Master Just(g.) et Barabas(d.) à Bobo.  Ph. Yoda N. Romain
Master Just(g.) et Barabas(d.) à Bobo.
Ph. Yoda N. Romain

A la faveur de Telmob Barka Tour, le duo musical togolais, Toofan, a séjourné à Bobo-Dioulasso ce vendredi 3 Mai 2013. Dans la mi-journée, les membres du groupe, Master Just et Barabas, ont accepté répondre à quelques questions du correspondant de Burkina 24 sur place.

Burkina 24(B24) : Comment Toofan se définit-il ?

Barabas : Toofan c’est un groupe togolais, je dirais même un groupe africain.  Le groupe est composé de deux jeunes, Master Just et Barabas.

B24 : Parlez-nous de notre concept Koulkatché qui a contribué à vous révéler. D’où avez-vous tiré votre inspiration ?

Master Just : Koulkatché, c’est une danse, un concept. Ça fait référence au fait que l’Africain positive à tout moment. C’est le « ça va très bien », cette force africaine, qui est le Koulkatché.

B24 : Est-ce votre première fois de venir au Burkina ?

Barabas : Non. Le Burkina, c’est la maison, on est là tout le temps.

B24 : Et justement qu’est-ce que le Burkina Faso représente pour vous ?

Barabas : Le Burkina représente pour nous ce que le Togo représente pour nous. On est maintenant un groupe africain, et tous les pays africains sont devenus  nos maisons.

B24 : Comment appréciez-vous la musique burkinabè ?

 Master Just : J’aime bien la musique burkinabè. Surtout, aujourd’hui, j’ai encore découvert Awa Boussim. Elle a une voix d’enfer.

B24 : A quand donc un feat entre les Toofan et des artistes burkinabè ?

Barabas : Ça va venir. Comme Just vient de le dire, au fur et à mesure on découvre des talents burkinabè. C’est pour bientôt. C’est Dieu qui est fort.

B24 : Un article de togosite.com vous accusait de trafic de drogue, le 21 Octobre 2012. Êtes-vous définitivement blanchis de cette affaire ?

Barabas : Il n’y a jamais eu d’affaire. Quand tu parles de « blanchir », c’est comme si l’on a accusé quelqu’un de quelque chose. Tu es en train de nous informer. Ce sont juste des écrits. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans un monde rempli d’aigris et de jaloux. Et ce n’est pas la première fois.

B24 : Vous n’étiez donc pas au courant de ces accusations !?

Master Just et Barabas : Même pas !

Interview réalisée par Michel KONKOBO

Pour Burkina 24

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. du courage les jeunes,les dires des jaloux ne peuvent rien contre la volont? de ALLAH.C’est DIEU qui est fort.

  2. je pense que ce sont nos promoteurs de spectacles qui bisent nos propre artistes ; je ne suis pas contre eux , mais ?a fait trop

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *