SENEGAL : Macky Sall aux ordres d’Idriss Déby Itno ?

462 3
MaKaila Nguebla
MaKaila Nguebla

La question n’est pas anodine et est sur toutes les lèvres depuis trois jours dans l’opinion sénégalaise, d’autant plus que le président sénégalais depuis sa prise de fonction s’est taillé le costume du modèle de la bonne gouvernance à travers la traque aux biens mal acquis. Et pour cause, le gouvernement sénégalais vient d’expulser un opposant tchadien, journaliste, blogueur actif et militant de la RADDHO dans des conditions pas très nettes pour bon nombre de personnes en tout cas.

Makaila Nguebla, celui qui dérange depuis Dakar.

Makaila Nguebla c’est le nom de ce Tchadien bon teint de 43 ans qui, depuis Dakar où il réside depuis 2005 vient d’être expulsé pour des motifs plus ou moins obscurs.

Ce militant des droits de l’homme s’illustre au sein de la communauté tchadienne au Sénégal par le fait qu’il n’a pas sa langue ou sa plume dirais-je dans sa poche. Il fait en effet partie de ceux qui depuis l’extérieur du pays, tentent de faire bouger les lignes au Tchad à travers son blog où il fait régulièrement des analyses très critiques à l’endroit du régime d’Idriss Itno et où il en dénonce les exactions. Son dernier billet sur ce blog écrit depuis Dakar ne demandait d’ailleurs ni plus ni moins que la démission du chef d’Etat tchadien dont il dénonçait les arrestations arbitraires consécutives à « la tentative de putsch » dont les autorités tchadiennes ont fait écho ces derniers jours.

Journaliste à Sud-FM, une radio locale, Makail Nguebla a à plusieurs reprises demandé l’asile politique au Sénégal qui le lui a toujours refusé mais qui au moins sous l’ancien régime lui a laissé toute la liberté tant qu’il respectait les lois du pays. Il n’est pas dit qu’il ait violé une de ses lois, chose qui aurait peut être justifié son expulsion. Alors pourquoi ?

Une expulsion aux contours obscurs.

Après une convocation à la DST (Direction de Surveillance du Territoire) dans l’après midi du 6 Mai, Makail Nguebla a été expulsé manu militaro tôt le matin du 7 mai vers la guinée Conakry. Il a déclaré à Jeune Afrique que lors de son audition à la DST, ceux-ci, sur la base de mails qu’il aurait envoyé à Eric Topona (Journaliste et opposant Tchadien arrêté dans l’affaire de la tentative de coup d’Etat), l’ont accusé « d’inciter la jeunesse tchadienne à se soulever contre le régime d’Idriss Déby, via Internet et les réseaux sociaux ». C’est donc ce motif qui justifie au yeux des autorités sénégalaises l’expulsion du Journaliste et Blogueur Tchadien.

Bernard Padré à Gauche aux côté du Ministre Sénégalais de la Justice
Bernard Padré à Gauche aux côtés du Ministre Sénégalais de la Justice

Cependant une étrange coïncidence vient jeter le doute sur cet argumentaire. En effet, le ministre tchadien de la justice Bernard Padaré a séjourné à Dakar jusqu’au 4 mai dernier où il est venu conclure un accord de coopération judiciaire. Selon certaines sources, le cas de Makaila aurait été évoqué et c’est le lundi suivant le départ du ministre Padaré qu’a été convoqué Makaila Nguebla qui sera ensuite expulsé manu-militaro.

Encore plus surprenant, les autorités Sénégalaises se sont proposées de l’expulser vers le Tchad ou le Mali.

Sachant qu’il s’oppose au régime en place et en pleine période d’arrestations décriées comme arbitraires, il est surprenant que les autorités sénégalaises n’aient pas écarté dès le début cette hypothèse car il est assez prévisible qu’une fois à Ndjamena son sort serait scellé.

Fort heureusement à tout le moins, suite aux observations si évidentes du concerné, les autorités sénégalaises ont décidé de l’expulser vers la Guinée Conakry où du reste rien ne garantie sa sécurité.

Macky Sall joue désormais sa crédibilité.

Macky Sall - Président Sénégalais
Macky Sall – Président Sénégalais

Cette affaire vient entacher une réputation dont se gratifiait le Sénégal qui, faut-il le rappeler, accueille Hissène Habré depuis son éviction et a de nombreuses fois refusé de le livrer à de nombreux demandeurs. Ensuite d’un point de vue global, l’image du Sénégal en prend un coup car, il était inimaginable qu’un État comme le Tchad puisse imposer des décisions d’une certaine gravité au Sénégal qui a longtemps fait montre d’un certain poids diplomatique dans la région et en Afrique.

Macky a-t-il eu raison ? Quelles en seront les conséquences aussi bien au plan interne qu’externe ? L’avenir nous le dira certainement. Mais une chose est sûre, il ne semble plus bien vue d’exprimer ses opinions divergentes vis-à-vis de son gouvernement depuis Dakar.

Youssouf Bâ

Pour Burkina 24

Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. mahamat saleh oumar |

    Je voudrais justement savoir si Makaila est en securite en etant en Guinee. Ne risquerait il pas une seconde expulsion?

  2. Youssouf B? tn article est "propre"! courage un fr!
    Deby est entrain de d?cevoir, depuis l'intervention de l'arm?e tchadienne(salu?e par tous() au Mali on a, plut?t j'ai l'impression qu'il veut profiter cette c?te d popularit? aupr?s de paris (Elys?e) pr "museler"l' opposition tchadienne, tout en sachant que la France n l?vera pas le doigt…wait & see.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *