Rapport 2013 sur les progrès en Afrique: L’Afrique a les ressources pour améliorer la vie des africains selon l’APP

527 2
-

Selon le rapport 2013 de  l’Africa Progress Panel (APP), publié ce 10 mai 2013, dans de nombreux pays d’Afrique, des progrès fulgurants ont été accomplis en une décennie, générant des taux de croissance impressionnants. Mais, revers de la médaille, l’exploitation, la surexploitation des fois, des ressources naturelles qui a contribué à cette croissance économique rapide, n’a rien apporté aux Africains.

Selon ce rapport, l’Afrique se trouve face à une immense opportunité et les décideurs africains doivent prendre des décisions essentielles. Ils peuvent investir les recettes tirées des ressources naturelles dans leurs populations, pour créer des emplois et générer de nouvelles opportunités pour les millions d’individus des générations actuelles et futures. Ou ils peuvent gaspiller ces ressources en permettant une croissance sans emplois et en laissant les inégalités s’installer.

Le rapport examine en détail cinq contrats conclus entre 2010 et 2012, qui ont coûté à la République démocratique du Congo plus d’1,3 milliard de dollars de recettes en raison de la sous‐évaluation des actifs et des ventes à des investisseurs étrangers. Cette somme représente le double du budget annuel alloué à la santé et à l’éducation dans un pays qui présente l’un des taux de mortalité infantile les plus élevés au monde et qui compte sept millions d’enfants déscolarisés.

Pour Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations unies et Président de l’Africa Progress Panel: «Les exonérations d’impôts et l’évasion fiscale sont des problèmes de dimension mondiale qui nous affectent tous. Pour les gouvernements du G8, cela correspond à une perte de revenus. Mais en Afrique, il y a des répercussions directes sur la vie des mères et des enfants. Dans le monde entier, des millions de citoyens ont aujourd’hui besoin que leurs leaders réagissent et prennent les devants. Heureusement, il semble que l’élan en faveur du changement s’accélère.» Et Graça Machel, Présidente de la Fondation pour le développement communautaire, Fondatrice du Graça Machel Trust et membre de l’Africa Progress Panel, d’ajouter: «Ce rapport apporte une contribution essentielle aux débats sur la richesse de l’Afrique en ressources naturelles. Si les recommandations qu’il contient sont suivies, l’Afrique pourra accélérer ses progrès afin d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement. Davantage d’enfants iront à l’école, moins de femmes mourront en donnant naissance à leurs enfants, plus d’enfants survivront jusqu’à l’âge adulte.»

Présidé par Kofi Annan, les dix membres de l’Africa Progress Panel interviennent au plus haut niveau pour encourager un développement équitable et durable en Afrique. Le Rapport sur les progrès en Afrique est la publication phare de l’Africa Progress Panel. Elle est publiée chaque année au mois de mai.

Télécharger le rapport 2013 de l’Africa Progress Panel



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Nicolas Nazotin |

    et ces ressources naturelles, le plus souvent ne profitent qu’ aux familles et aux princes qui nous gouvernent. Exemple: au burkina, ont chante l’or tous les matin, mais le pays croupit dans la mis?re et la pauvret? et surtout est dernier de la plan?te.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *