Augmentation du prix du gaz: l’opposition sort de son silence

668 2

Le 3 mai dernier le gouvernement, par la voix du ministre en charge du commerce, s’expliquait à l’opinion et devant la presse, à propos de l’augmentation des prix du gaz. Pour l’opposition, tout cela n’est que du mépris par le gouvernement de la misère des populations. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 13 mai et signée de son chef de file, elle rejette cette augmentation qui présage d’autres.

Depuis le 21 avril dernier, le prix du  gaz est passé de 4000 FCFA à 5000 F CFA la bouteille de 12Kg (soit une augmentation de 25%) et de 1 560 F CFA à 2 000 F CFA celle de 6 kg (soit une augmentation de plus de 28%).

Pour le gouvernement, cette augmentation se justifie par l’augmentation des cours mondiaux des produits pétroliers et la hausse du coût du dollar ainsi que par la volonté d’assainir la situation financière de la Société nationale d’hydrocarbures (SONABHY). Des explications qui ne tiennent pas pour l’opposition politique burkinabè.

Elle est sortie de son silence pour dénoncer cette augmentation qui à ses yeux ne se justifie pas. “Cette augmentation est en contradiction flagrante avec tous les discours sur la promotion et l’utilisation des énergies de substitution pour juguler la dégradation exponentielle de notre couvert végétal abattu, débité et utilisé comme bois de chauffe”, estiment les auteurs de la déclaration.

L’opposition y voit même “le point de départ d’une augmentation en cascade des prix des produits de grande consommation tels que le carburant, le riz, l’huile etc”.

Justin Yarga

Burkina 24



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. l’augmentation du prix en mon avis n’est pas la cons?quence du prix du baril ou du dollars.il faut bien trouver de largent quelque part et le gouvernement a choisi d’augmenter le prix du carburant tout en sachant que c’est un produit de grande consommation.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *