Le CNULCD salue «la pratique du zaï » au Burkina Faso

-

Le Secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), Luc GNACADJA, a saluer l’expertise des paysans burkinabè en matière de préservation et de restauration des terres, à travers la technique du Zaï: «Ce savoir est cité et reconnu par les experts comme un exemple à suivre à l’échelle africaine ». 
Luc GNACADJA, accompagné par le ministre burkinabè de l’Environnement et du Développement durable, a été reçu en audience ce 13 Mai 2013 par le Président du Faso, Blaise COMPAORE et a assuré le Burkina de la disposition de son institution à « l’accompagner dans la vulgarisation du zaï sur le continent de par son rôle normatif, de partage des connaissances et de suivi-évaluation ».



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page