Opposition burkinabè: le chef de file à la chambre de commerce pour lever “la méfiance”

463 3
Zéphirin Diabré (Gauche) et Mme Alizéta Ouédraogo (Au centre)
Zéphirin Diabré (Gauche) et Mme Alizéta Ouédraogo (Au centre)

Depuis sa prise de fonction en tant que chef de file de l’opposition politique burkinabè, Zéphirin Diabré, multiplie les démarches auprès des différentes institutions du pays. A la Chambre de commerce et d’industrie ce jeudi, il a été reçu par la présidente, Mme Alizéta Ouédraogo et d’autres élus consulaires, pour un moment d’échanges qui a permis de parler du rôle du secteur privé, et de poser les bases d’un nouveau type de relation entre l’opposition et la chambre, basée sur la confiance.

Entre autres motifs de la visite de l’opposition à la chambre de commerce, la nécessité pour l’opposition, qui aspire aux affaires, d’être au courant de la situation de l’économie du pays. La délégation de l’opposition a salué le travail abattu par les élus consulaires pour faire du secteur privé ce qu’il est, le moteur de la croissance. Pour Lassiné Diawara, 1er vice-président de la Chambre, “le dialogue avec l’opposition permettra de réconforter la chambre dans ce qu’elle fait”.

“La chambre reste ouverte à toute démarche qui permet de dialoguer et de préserver la paix, seule condition pour une bonne santé économique” a assuré Lassiné Diawara. Pour le chef de file de l’opposition, c’est tout le sens de sa démarche, car, dit-il, “nous avons le soucis d’être une opposition républicaine, et nous ne ferons rien qui puisse entraver le secteur privé de jouer son rôle”.

Mieux, l’opposition s’est dite prête à être un allié pour le secteur privé à l’hémicycle, forte de son pouvoir d’interpellation. En définitive, le chef de file de l’opposition a présenté sa démarche comme visant à créer un nouveau type de relation avec les différents segments de la société burkinabè. Et même si cela était secondaire dans les échanges, l’occasion était belle pour lever une certaine méfiance fondée sur une rumeur insistante selon laquelle les opérateurs économiques et la chambre de commerce sont acquis à la majorité.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Related Post

There are 3 comments

  1. Je pense que Mr. Ganemtor? n’a pas encore compris le sens de la politique et que l’id?e qu’il a de l’activit? politique est mauvaise. C’est cette id?e que la mojorit? des gens ont dans tous les pays qui connaissent des probl?mes politiques. C(est domage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *