Liberté de presse en Syrie: le journaliste Mazen Darwish est en danger de mort

439 0
-

Selon Reporters Sans Frontières (RSF), Mazen Darwish, détenu en secret et torturé, court un grave danger. Mazen Darwish, président du Centre syrien des médias et de la liberté d’expression (SCM), et quinze de ses collègues ont été arrêtés le 16 février 2012 par des membres du service de renseignement de l’Armée de l’air, lors d’un raid dans leurs bureaux à Damas. Une arrestation qui serait l’expression d’une tentative d’étouffer sa voix.  Lui, “témoin des violences d’un régime qui s’enferme dans une folie meurtrière“. Il y a de “bonnes raisons de penser que sa vie est en danger“, affirme RSF, car il souffre de sérieux problèmes de santé qui requièrent un traitement médical. A ce jour, il n’a aucun accès à sa famille ou à ses avocats aucune plainte n’a été formulée à son encontre. Mention a été faite que les autorités syriennes refusent de révéler son lieu de détention. Ce journaliste Syrien est un fervent défenseur des droits de l’homme et de la liberté d’expression. Mazen Darwish jouait un rôle clef dans la diffusion d’informations quotidiennes sur la situation en Syrie, dans une période où les journalistes sont pratiquement interdits de séjour dans le pays.

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *