Bobo Dioulasso: la formation des agents de santé comme réponse aux problèmes médico-légaux

580 0
Une vue des participants à la formation.
Une vue des participants à la formation.

Plus de 200 agents de santé de la ville de Bobo Dioulasso ont été formés sur la responsabilité pénale et civile du soignant le samedi dernier. A l’initiative de cette formation d’une journée, l’association Bobo bénévolat qui entend aider les agents à prévenir les problèmes médico-légaux.

Au Burkina Faso, les agents de santé sont de plus en plus confrontés à des problèmes médico-légaux dans l’exercice de leur fonction. Ils ont souvent fait l’objet de condamnations sociales, juridiques, et de licenciements pour des raisons inhérentes à leur fonction.

Un des moyens de prévention de ces conflits sociaux et juridiques nés du processus de prise en charge des malades est la formation des techniciens de la santé sur les dispositions de la loi en matière de santé.

C’est donc dans le but d’apporter sa modeste contribution à l’édification d’un système de santé épanouie et de qualité que Bobo bénévolat a initié une journée de formation sur la responsabilité pénale et civile du soignant au profit du monde médical et para médical de la ville de Bobo-Dioulasso.

Les animateurs de la formation
Les animateurs de la formation

Plus de 200 participants venus de Banfora, Gaoua et Bobo se sont familiarisés aux notions de responsabilité civile et pénale, et du consentement éclairé dans l’exercice des soins de santé. Les communicateurs, ZOUNGRANA substitut du procureur, PALE juge au palais et le Dr Hama Diallo spécialiste en bioéthique ont pendant plus de 6 heures tenu l’assistance en haleine à travers des échanges forts enrichissants.

Le patron de la formation, le Professeur Robert T GUIGUEMDE, Doyen de l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé (INSSA) et le Modérateur, le Professeur KAMBOU Timothée ont salué cette initiative de Bobo Bénévolat et ont souhaité qu’elle s’étende à l’ensemble des soignants de la région des Hauts Bassins et du pays. En même temps, ils ont appelé tous le personnel soignant à intégrer leurs ordres respectifs pour une meilleure organisation du corps de la santé, toute chose qui permettra d’assainir davantage le secteur et lui redonner son lustre d’antan.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *