Formation Technique et Professionnelle:Taïwan accorde un million d’euro au Burkina Faso

IMG_3708La République de Chine Taïwan a accordé une subvention d’un million d’euros soit environ 655 millions de francs CFA au Pays des Hommes intègres pour soutenir l’enseignement et la formation techniques et professionnels et promouvoir l’emploi et contribuer du même coup à lutter contre la pauvreté. 

L’octroi de cette subvention s’est matérialisé à travers la signature par le nouvel ambassadeur de Taïwan Shen Cheng-Hong et le ministre de l’économie et des finances Lucien M. N. Bembamba, d’un accord de financement le mercredi 22 mai 2013 à Ouagadougou.

L’appui vise à financer le Programme d’appui à la politique sectorielle d’Enseignement et de formation technique et professionnelle (PAPS/EFTP) sur la période 2013-2014. Il permettra d’améliorer l’offre de formation professionnelle et l’employabilité des jeunes.

L’objectif de ce programme est d’élever le niveau de connaissance et de compétences de la population active et plus particulièrement des jeunes, afin de favoriser leur insertion dans les emplois d’aujourd’hui et les métiers porteurs de demain pour stimuler la croissance économique.

Après avoir rappelé que le développement d’une nation repose sur ses ressources humaines l’ambassadeur de la Chine Taiwan a ajouté que ce soutien traduit l’engagement de son pays  auprès du gouvernement Burkinabè dans le cadre de la valorisation de son capital humain.

Selon le ministre de la Jeunesse de la Formation professionnelle et de l’Emploi la signature de cet accord  traduit l’adhésion effective et entière de la coopération taïwanaise au Protocole de financement  commun (PFC) et vient à point nommé car elle se situe à la veille du lancement officiel du PAPS/EFTP, prévu pour le jeudi 23 mai 2013 à Ouagadougou.

Avec l’adhésion du gouvernement taïwanais au PFC, le secteur de la formation technique et professionnelle est désormais financé par quatre bailleurs qui sont la coopération luxembourgeoise, l’Agence Française de développement et la coopération autrichienne et Taïwan.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24



Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page