Les histoires de Tanga : l’opposant devenu président

« Ces gens nous sucent le sang pour étancher leur soif de pouvoir, de richesse et de gloire ! Devons-nous les laisser faire ? » Un immense « non » grandit de la gorge des milliers de participants à ce gigantesque meeting organisé par l’historique opposant Koutou.

Cela fera bientôt trente ans qu’il dénonce le pouvoir à vie du président Frédéric.

– Trente ans au pouvoir, sommes-nous dans une monarchie ? lança sa vibrante et imposante voix à la foule venue à sa dernière campagne présidentielle.

– Noooooon !

Ph : www.idfmeubles.fr
Ph : www.idfmeubles.fr

– Trente ans d’enrichissement personnel d’un clan pendant que la majorité, dont vous et moi faisons partie, croupit chaque jour un peu plus dans la mendicité. Est-ce que cela doit continuer ?

– Noooooooooooon !

– Trente ans pendant lesquels les vies de nos frères et sœurs ont été fauchées parce qu’ils ont osé réclamer ce qui leur revient de droit. Est-ce que ça doit continuer ?

– Noooooooooooooooooon !

– Trente ans et toujours pas d’issue pour nos petits frères, nos enfants qui n’arrivent plus à aller à l’école parce qu’il n’y a pas de classe, pas d’enseignants parce que faute de politique adéquate ! Est-ce que ça doit continuer !

– Nooooooooooooooooooon !

L’opposant et son passé

– Monsieur le Président ?

Koutou s’énerva et dit :

– Je vous ai dit de ne pas me déranger quand je me remémore ces instants passés.

– Mais, Excellence, il faut que vous assistiez à votre propre investiture !

– Ha, je suis blasé ! Trente cinquième investiture présidentielle ! Il faut le faire !

Koutou se leva lourdement de son fauteuil présidentiel où sa télévision présidentielle grand écran continuait de déballer son dernier meeting d’avant son élection  à la tête du pays. Il y a 35 ans de cela.

– Allons voir comment se porte mon peuple après mes 35 ans de pouvoir !

Votre serviteur Tanga ([email protected])



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page