Téléphonie mobile : Des blagues politiques de mauvais goût circulent au Burkina

623 3

 

Un téléphone portable
Un téléphone portable

Ces derniers temps, des usagers de la téléphonie mobile burkinabè reçoivent ou relayent des blagues malveillantes par texto. Ces messages, capables de vous couper le souffle dès lecture de la première phrase, pourraient avoir d’autres finalités que la plaisanterie.

« L’heure est grave. Grande mobilisation nationale demain à 8h. Élèves,  étudiants, syndicalistes, le peuple entier est invité à sortir massivement demain et à envahir toutes les artères de la ville pour rechercher ma pièce de 50 francs égarée ce soir » : Voici-là une blague qui circulait récemment, au moment où le F-SYNTER et le SNESS agitaient le spectre d’une année blanche.

« Les moustiques mutins »

En 2011, au plus fort de la crise sociopolitique et militaire, plusieurs personnes ont reçu ou transmis une blague de ce genre : « Réveilles-toi ! Ils ont encore tiré. Ils ont pris Kossyam, l’aéroport, la RTB et la gendarmerie. Allumes la télé, captes RFI, la Radio Nationale…Ils sont graves, les moustiques ».

Le SMS était conçu de telle sorte que le récepteur ne finisse pas de lire le message. En effet, il va allumer la télé et capter la radio. Et quand il n’aura rien constaté d’anormal, il reviendra pour bien relire le message, le cœur battant la chamade.

Ces genres de messages pourraient traduire des sentiments collectifs : La crainte de la réalisation de la situation objet de blague, ou au contraire le souhait de la réalisation de ladite situation. Si ces types de blagues contribuent à banaliser les situations, il faut noter qu’ils sont plus ou moins dangereux pour certains malades (cardiaques, hypertendus,…).

Les usagers des téléphones mobiles doivent donc faire la part entre ce qui peut être source de plaisanterie, et ce qui ne peut l’être. Car, comme le dit un proverbe africain, « c’est dans l’amusement que la queue du lézard se coupe ».

Michel KONKOBO

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Avec la situation qui pr?vaut dans la sous-r?gion,la vigilance est de rigueur.Sachons lire entre les lignes et surtout ne prenons pas ce genre de messages pour de la blague : Tous les moyens sont bons pour communiquer et faire passer UN MESSAGE.
    Wa salam…
    Unit?…Travail…Justice

  2. Merci pour cet article d'appel ? l'ordre.sinc?rement j'en ai re?u et vous n'imaginez pas le sentiment qui m'a travers?.ce sont les effets pervers des sms gratuits.vraiment hein changeons de comportement.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *