Enseignement supérieur : A 8 jours des états généraux, le ministre Ouattara prend langue avec Zéphirin

130 0

Les états généraux de l’enseignement supérieur se tiendront à Ouagadougou du 13 au 15 juin 2013. A jour j – 8, précisément ce mercredi 5 juin, le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Moussa Ouattara, est allé prendre langue avec le Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré. Au menu des échanges: les préparatifs de ce grand rendez-vous.

S’entretenir avec le chef de file de l’opposition sur les préparatifs des états généraux de l’enseignement supérieur et inviter l’opposition dans son ensemble à prendre part activement aux débats au sein des 6 commissions thématiques de réflexions  avec six représentants“. Il s’agit là de l’objectif de la visite du ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Pr Moussa Ouattara, au chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré au siège de l’institution. A l’issu de l’entretien, le ministre a laissé entendre aux médias que la délégation qu’il conduit a fait “un bref aperçu de comment les documents des états généraux ont été élaborés et la philosophie qui les sous- tend“. Un tête à tête dont est satisfait le Professeur: “Nous sortons satisfaits des conseils et des commentaires qui ont été faits“. Toute chose, qui selon lui, “augure que lorsque l’opposition va venir pour la participation, le débat sera pluriel pour que l’enseignement supérieur au Burkina puisse retrouver ses lettres de noblesse“.

Que ce ne soit pas une rencontre de trop!

Mais pour en arriver là, le chef de file de l’opposition n’a pas manqué d’interpeller ses hôtes pour que ces états généraux ne soient pas “une rencontre de trop” et que “les recommandations aillent au fond des questions“. Au passage, il s’est dit  honoré de cette implication dans les débats car en tant qu’opposition, “apporter une contribution par des propositions et des critiques constructives à la résolution des questions que traverse l’enseignement supérieur reste un devoir“.

De 300 participants envisagés au départ, 480 sont finalement attendus pour ces états généraux dont les “préparatifs vont train“.

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre