Un Africain à l’OTICE : Pas évident, si l’Afrique y était allé à “rangs dispersés”, selon Blaise Compaoré

351 0

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, était du 12 au 14 juin 2013 à Vienne en Autriche. Parti participer  à la 40e session de la conférence préparatoire de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), il a mis son séjour à profit pour notamment rencontrer les ressortissants burkinabè vivant dans ce pays.

Blaise Compaoré à la rencontre avec les chefs de mission diplomatique d'Afrique en Autrice (Ph : Presidence.bf)
Blaise Compaoré à la rencontre avec les chefs de mission diplomatique d’Afrique en Autriche (Ph : Presidence.bf)

C’est un Burkinabè qui prenait officiellement les rênes du Secrétariat exécutif de l’OTICE. Il n’était donc pas étonnant de voir le Président burkinabè à la cérémonie officielle d’installation dans la capitale autrichienne le 13 juin 2013.  Le Docteur Lassina Zerbo, en effet, a été élu à ce poste le 23 octobre 2012, en remplacement du Hongrois Tibor Toth, qui a épuisé ses deux mandats.

L’Afrique a des compétences

Cette désignation, a confié Blaise Compaoré aux chefs de mission diplomatique et consulaire d’Afrique accrédités en Autriche qu’il a rencontrés le lendemain de cette cérémonie, montre que le continent africain regorge de compétences et d’expertises, rapporte le site de la Présidence du Faso.

Elle exprime également,  selon toujours Blaise Compaoré, la solidarité africaine.  “En rangs dispersés, il n’était pas évident que ce poste tant convoité revienne à un Africain”, déclare-t-il en effet toujours sur le site web de la Présidence du Faso.

Outre cette rencontre d’échanges avec le groupe africain, le Président Blaise Compaoré a rendu une visite de courtoisie au Président fédéral d’Autriche, Heinz Fischer, le 14 juin 2013. Là, l’on a parlé Mali et le président fédéral a “remercié” Blaise Compaoré pour sa médiation.

Appel  aux Burkinabè en Autriche

L’on a également parlé  du développement du Burkina qui entretient des liens avec l’Autriche depuis 1960. Le gouvernement autrichien, selon le Président du Faso, a assuré sa “disponibilité” à apporter toujours son soutien au Burkina, notamment dans la formation professionnelle.

Blaise Compaoré a également rencontré, le 13 juin 2013, les ressortissants burkinabè vivant en Autriche, à travers l’Association  des ressortissants burkinabè d’Autriche (ARPA), et leur a demandé de ne pas oublier la mère patrie et de contribuer au développement de leur pays.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre