Aéroport de Donsin : La Banque mondiale mise 42,5 milliards de F CFA

681 0

Le ministre de l’Economie et des Finances,  Lucien Marie Noël Bembamba, et la représentante résidente de la Banque mondiale, Mercy Tembon, ont procédé le jeudi 13 juin 2013 à la signature d’un accord de financement  de 85 millions de dollars US.

Le ministre des Finances (d.) et la représentante résidente de la BM paraphant le doculent (Ph : B24)
Le ministre des Finances (d.) et la représentante résidente de la BM paraphant l’accord (Ph : B24)

Environ 42,5 milliards de francs CFA, ce financement sous forme de prêt est destiné au Projet d’infrastructures et de transport de Donsin (PITD). Ce programme est prévu pour être exécuté sur une durée de 5 ans.

Le financement permettra au Burkina Faso de construire  plus de 24 km de route bitumée, de réhabiliter 18 km pour relier la ville de Ouagadougou au site  de l’aéroport, et de construire 40 km de pistes pour désenclaver les villages affectés par la construction de l’aéroport. La Banque mondiale va en outre apporter une assistance technique à la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD).

«Ce projet a pour objectif, l’amélioration de la desserte du site de Donsin par la route, afin de faciliter l’aménagement d’un pôle de transports pour l’agglomération de Ouagadougou», a précisé la représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso.

Par ailleurs, le projet de l’aéroport de Donsin s’intègre dans la politique globale d’aménagement de la ville de Ouagadougou, à travers le schéma directeur d’aménagement du «grand Ouaga» qui s’étale jusqu’en 2025, et qui offre un cadre de développement socioéconomique et contribue à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Pour le ministre des Infrastructures, du Désenclavement et du Transport, Jean Bertin Ouédraogo, la croissance économique et les actions d’aménagement du territoire en cours ne peuvent produire du résultat que si les infrastructures de transport sont mises à des standards répondant aux normes internationales.

C’est pourquoi, il salue ce financement de la Banque mondiale pour la réalisation des infrastructures liées à l’installation du nouvel aéroport.

Boureima LANKOANDE

Pour Burkina24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *