Mali : l’accord de sortie de crise vient d’être signé à Ouagadougou entre la délégation gouvernementale et la délégation conjointe MNLA/HCA

571 7

L’accord  préliminaire à la tenue d’une présidentielle au Mali  entre la délégation gouvernementale malienne et la délégation conjointe du

Les deux parties échangeant les documents (Ph : B24)
Les deux parties échangeant les documents (Ph : B24)

MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) et du Haut conseil de l’Azawad vient d’être signé sous le coup de 16h30 au Palais présidentiel de Kosyam a Ouagadougou. Le document a été paraphé ce matin 18 juin 2013.

Les deux parties ont accepté la tenue de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 sur toute l’étendue du territoire national malien, y compris à Kidal. Les groupes armés ont également accepté leur désarmement et le cantonnement de leurs éléments.

Pour ce qui concerne Kidal, les parties ont convenu que l’armée malienne soit progressivement déployée à Kidal, sous le contrôle de la mission conjointe MISMA/MINUSMA. Le déploiement des forces de sécurité et de défense  se fera “sans délai”.

Les parties ont enfin convenu d’arrêt de toutes hostilités et de toute tentative d’occupation de nouvelles positions.

Nous y reviendrons.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 7 commentaires

  1. Au lieu de parler d'accord entre le Mali et les groupe arm?s; on parle de MNLA, d'Azawad qui revient ? dire que le Mali reconnait ces termes l

  2. OUEDRAOGO Nameba Vincent de Pauul |

    je suis fier de cette signature mais je reste sceptique quant a la volonte reelle du MNLA par rapport a son respect, surtout qu’il a l’onction de la France. ce n’est un secret pour personne. cette signature est un secret de polichinel.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *