Gestion non violente des conflits : Un atelier sous régional regroupe les acteurs autour du réseautage et du partenariat

723 0
Les deux modérateurs de l'Atelier: Vikki Grime (Coordonnateur sortant du programme GENOVICO, Niger)  et Augustin Cissé (Président ORFED, Mali). Photo.B24
Les deux modérateurs de l’Atelier: Vikki Grime (Coordonnateur sortant du programme GENOVICO, Niger) et Augustin Cissé (Président ORFED, Mali). Photo.B24

L’ONG EIRENE international a organisé à travers le Programme Gestion non violente des conflits (GENOVICO), un atelier sous-région à Niamey au Niger  du 10 au 14 juin 2013 sur le thème «réseautage et partenariats» pour la paix.

Cet atelier a regroupé des associations et réseaux en partenariat de trois pays du Sahel (Burkina Faso, Mali et Niger) pour réfléchir sur les différentes approches et expériences en matière de réseautage et de partenariat au service de la paix dans la sous-région.

L’objectif est d’améliorer le travail en réseau et les partenariats entretenus, dans le cadre du programme Service civile pour la paix (SCP) Sahel à travers le partage et la capitalisation des expériences pratiques des promoteurs et des organisations partenaires d’une part et des réflexions théoriques et stratégiques d’autre part.

Les participants
Les participants

Le programme GENOVICO d’EIRENE a pour objectif global de renforcer les capacités locales de promotion d’une paix positive et de gestion non violente des conflits autour du foncier, des ressources naturelles et extractives au Niger, Mali et Burkina Faso.

Construire des partenariats efficaces

Cette initiative du programme GENOVICO basée au Niger, est bienvenue au moment où le Mali traverse une période de déchirements ethnico-religieux, sociopolitiques au nord ; une situation qui a d’ailleurs affecté les voisins nigérien et burkinabè sur le plan sécuritaire.

Réunis autour de cet idéal qu’est la paix, les organisations participantes ont échangé sur les thématiques diverses et transversales relatives au réseautage et au partenariat sous toutes leurs formes afin de pouvoir, chacune de côté, une fois la  rencontre achevée, construire des réseaux et forger des partenariat à même de leur permettre de contribuer efficacement à la recherche de la paix par la gestion non violente ou la prévention des conflits.

Les organisations œuvrant d’une manière ou d’une autre dans le domaine de la gestion des conflits (organisations de la société civile, organisations de média, syndicats) ont partagé des les expériences vécues dans la réalisation de leurs missions.

Cette rencontre a permis aux participants entre autres, de mieux comprendre le réseau, le partenariat, d’examiner les différentes phases et le cycle de vie, les enjeux et défis de gestion des réseaux et partenariats.

Ils ont établi à l’issue de l’atelier, des plans de retour qui devra leur permettre de résoudre les problèmes de fonctionnement de leurs organisations respectives et d’optimiser les résultats de leurs actions au service du développement et de la paix en particulier.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *