Marche du 29 juin contre le sénat : « Il faut créer le rapport de force », selon Me Sankara

Pour Me Bénéwendé Sankara, président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), il faut créer le rapport de force pour contraindre les autorités à abroger la loi sur le sénat.  Il l’a signifié lors d’une conférence de presse ce 20 juin 2013.

"Me Bénéwendé Sankara
Me Bénéwendé Sankara : « Si les autorités entendent la voix du peuple, elles vont abroger la loi sur le sénat » (Ph : B24)

« Nous jugeons inopportun et inutile l’installation d’un sénat au regard des aspirations et préoccupations de notre peuple. C’est pourquoi nous appelons nos militants à sortir massivement le 29 juin 2013 ». Propos de Me Bénéwendé S. Sankara devant la presse ce 20 juin 2013.

« Le samedi ne doit pas être un handicap »

Pour lui le samedi, plus propice à « boire une petite bière » qu’à marcher sous le soleil, « ne doit pas être un handicap » mais plutôt l’occasion pour les Burkinabè, n’étant pas au travail, d’être « face à leur conscience et leur responsabilité ».

Du reste, il estime que la mise en place ou non du sénat dépendra du rapport de force qu’instaurera le peuple burkinabè. Sans toutefois chercher un deuxième « 3 janvier 1966 », Me Bénéwendé Sankara croit cependant qu’il faut une forte mobilisation pour « faire pression » sur les autorités.

Instaurer le rapport de force pour faire abroger la loi

Il est convaincu en effet qu’il est possible que le sénat ne soit pas installé au Burkina. « Même si la loi a été votée à l’Assemblée nationale et même si elle a été promulguée par le Président du Faso, si les autorités entendent la voix du peuple, elles vont abroger la loi ». Et pour atteindre cet objectif, l’UNIR/PS, de la conviction de son président, s’engage honnêtement et sincèrement aux côtés du chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré.

L’UNIR/PS découragée mais pas abattue

Pour revenir à des considérations plus domestiques au parti, Me Sankara a fait le bilan de l’UNIR/PS aux élections législatives et municipales. Le nombre de députés a diminué ainsi  que les postes de conseillers municipaux. Même si le président reconnaît que « le

Mort du coordonnateur du MAA : Un «éclairage », réclame Me Sankara

Me Bénéwendé Sankara s’est offusqué de l’absence de communication de la part de la médiation burkinabè sur le décès de Malanïne Ould Badi, coordonnateur du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA). « Il n’y a eu aucun communiqué officiel si ce n’est ce qu’en dit la presse », remarque Me Sankara. Il invite donc le gouvernement à donner « l’éclairage nécessaire » et à faire « toute la lumière sur cette mort subite pour arrêter les commérages ». Pour lui, cette mort rappelle « curieusement » celle de l’Ivoirien Balla Keita mort « dans des conditions restées mystérieuses ». « Il y va de l’image du Burkina », conclut le président de l’UNIR/PS.

A.Z

 

 

 

 

découragement » s’est abattu sur le parti face à ces résultats en deçà des objectifs, « on ne peut pas dire que le parti se porte mal ».

Et au lieu de se morfondre, le parti de l’œuf, « s’en prenant à lui-même », s’est jeté dans une introspection, traduite par le plenum du Bureau politique national du 25 mai où les raisons de l’échec ont été passées au crible. Parmi ces raisons, Me Sankara a cité l’impact négatif du « Blaise dégage ! » d’avril 2011, son « empêchement » à voter à la présidentielle de 2010, la part d’efforts consacrés au CFOP et la qualité du militantisme.

« Le parti n’a point reculé »

Même s’il assure qu’en termes de voix, le « parti n’a point reculé » (107 000 voix aux législatives de 2007 et 128 000 voix à celles de 2012 pour 4 députés et 386 conseillers municipaux), l’avocat estime que la ligne politique du parti doit s’adapter aux mutations. D’où ce congrès qui sera organisé les 21 et 22 décembre 2013 pour tracer « la nouvelle dynamique pour une alternative sankariste avec l’UNIR/PS ».

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

10 commentaires

  1. Tu ne peux pas comprendre l’opposition puisque tu n’es pas de l’opposition

  2. La lutte politique entam? par l’opposition est marche. Pour ceux qui veulent si mettre il est encore temps et rien ne pourra contraindre la volont? populaire dommage ? ceux qui se sont toujours fait entretenir par le cdp. leur de la fin de leurs avantages sonne ils vont devoir se d?brouiller comme tout le monde

  3. le peuple est ?galement plus intelligent que toi pion de la rue. je ne te connais pas mais a t'entendre parler je doute que sois a m?me d'?galer intellectuellement les leaders de l'opposition burkinab?. quand on connait le parcours de Mr Diabre, Mr Diallo et Mr sankara on se garde de dire n'importe quoi ses Mrs ne font que se battre pour le peuple. Dommage qu'ils emb?tent tes patrons mais c'est la volont? du peuple

  4. Qu'est ce que vous appel? dignit?? c'est de rester les bras crois?s chapelet a la main et de laisser faire le pouvoir? des enfants des barons de ce r?gime vont en occident avec juste 10 de moyenne et un Age sup?rieur a des enfants de pauvres avec 15 de moyenne au bac. mon fr?re r?veille le toi le peuple on ne joue pas avec le temps qu'on veut .

  5. cher Me, SVP, si vous aimez votre pays, abandonnez la politique pour l’amour du BF. cr?er un cabinet, et concentrez vous ? vos occupations de Me. ?a vous r?ussira mieux. On a marre de vos d?clarations machiav?liques contre le Burkina. votre chute en dit long. tout comme vous le demandez aux autres, donnez vous m?mes l’exemple: sortez par la grande porte de la politique. On a besoin d’opposants mod?r?s comme Zeph. vous recourez maintenant ? la rue; imaginez que l’autre partie lance une contremarche pour « oui au S?nat » ? la m?me date. qu’en sera-t’il? dommage pour vous Me.

  6. L'opposition Burkinabe commence a perdre sa dignite avec ses declarations irresponsables et destabilisatrices de ces leaders.Ils accusaient le CDP de vouloir saboter leurs acxtivites et maintenant ils veulent desinformer le peuple comme quoi le peuple a le pouvoir de supprimer le Senat mais il faut qu'ils sachent que le peuple est plus intelligent qu'eux politiciens de la rue.

  7. De quelles voix du peuple s’agit’il mon beau Me,cela demontre une fois de plus l’incompetence et l’hypocrisie de l’opposition Burkinabe.Que font les reprentants du peuple a l’assemblee.N’en voulez pas la mise en place du Senat car elle n’a pas ete installee dans la clandestinite.Autant d’en vouloir deputes de l’opposition qui ne songent qu’a leur salaire.C’est tres honteux de la part d’un tel Me de faire telle declaration.Si vous n’avez rien a faire pour le Faso vaut mieux de vous retirer en politique car vos activites deviennent enbetant.

  8. Pakissiba, vous manquez de clairvoyance dans votre analyse. Ne faisons pas d’amalgame. son parti a beau ?tre en perte de vitesse, l? n’est pas la question. la mobilisation pr?vue le 29 juin contre le S?nat d?passe ce que vous dites. c’est un acte citoyen

  9. Je comprends pas l’opposition . Il ne faut pas s’opposer parce qu’on est opposant mais parce qu’on est raisonnable et logique dans son raisonnement. Me, avez-vous boycott? le CCRP pour mette les militants dans la rue? Blaise et son staff sont et restent toujours plus visionnaires que vous. Raison pour laquelle on ne peut que compter moins sur vous. Les r?sultats des derni?re ?lections en t?moignent de votre perte de vitesse. Face ? un pouvoir qui utilise tous les moyens pas seulement financiers, il vous faut des t?tes pensantes aussi. Vous dormez trop pour vous r?veillez dans la rue.Merde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page