Ministères de l’Agriculture et de l’eau : Luc Adolphe Tiao a tranché

571 2

Le Conseil des ministres de ce 19 juin 2013 a adopté un décret portant organisation du ministère de l’Agriculture et de la sécurité alimentaire. On ose espérer que ce décret mettra enfin fin  à l’embarrassante querelle qui opposait le ministre de l’eau à celui de l’agriculture.

Les ministres Mamounata Belem et Mahama Zoungrana (Ph : lefaso.net, zoodomail)
Les ministres Mamounata Belem et Mahama Zoungrana (Ph : lefaso.net, zoodomail)

Ainsi donc, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao,  à moins que ce ne soit le Président du Faso lui-même,  a décidé de mettre de l’ordre dans son troupeau dont la concorde avait été troublée par le partage du ministère de l’Agriculture et de l’hydraulique.

« Chacun dans son chacun » !

En effet, au titre du ministère de l’Agriculture et de la sécurité alimentaire, le Conseil des ministres a adopté un décret portant organisation du département et dont il donne l’explication en ces termes : « L’adoption de ce décret permettra de prendre en compte les évolutions récentes survenues dans les attributions dudit ministère et de favoriser une meilleure synergie d’action entre ce département, les autres départements ministériels et les intervenants publics ou privés, dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques du Gouvernement dans les sous-secteurs de l’agriculture et de la Sécurité Alimentaire ».

« Palabre est fini » !

 Si l’on lit entre les lignes, ce décret, pour « favoriser une meilleure synergie d’action » entre le ministère de Mahama Zoungrana et « les autres départements ministériels », dont celui de Mamounata Belem, a délimité le … champ où devra cultiver le ministre de l’Agriculture et dans lequel celui de l’eau ne doit logiquement plus prétendre poser ses seaux. Voilà donc qui devrait régler la bagarre.

Maintenant, au travail !

Il est dommage que ce soit six mois après la formation du gouvernement qu’interviennent ces précisions. Mais mieux vaut tard que jamais et le seul mot d’ordre qui mérite de prévaloir maintenant, c’est « au travail » car, même si les agriculteurs ont commencé à semer, l’eau des pluies se fait toujours attendre !

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Mon fr?re toi tu n’est pas tout le monde donc, si tu as vu, les autres aussi voir! comme tu avais deja vu, quesqui t’a pouss? ? ouvrir cet article? la mechancet? de certains burkinb? les emp?che de reconnaitre le m?rite de leur fr?re!

  2. Vous dites ce que tout le monde sait d?j?. Tout le monde a vu le rapport du CM. Le travail de journaliste consistera ? dire quels sont les nouveaux ?l?ments de cette r?organisation et en quoi ?a r?glera le probl?me…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *