Urbanisme : « Petit à petit, la Zaka sort de terre », dixit le ministre Yacouba Barry

99 0
Le ministre Yacouba Traoré (milieu) et sa délégation ont  constaté de visu l'état d'avancement des constructions à la Zaca (Ph. DCPM MHU)
Le ministre Yacouba Barry (milieu) et sa délégation ont constaté de visu l’état d’avancement des constructions à la Zaca (Ph. DCPM MHU)

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Yacouba Barry, a procédé hier 20 juin 2013 à une visite de la Zaca (Zone d’Activités Commerciales et Administratives), sise au cœur de la capitale, Ouagadougou. Il était question pour lui et toute la délégation, en cette phase de construction des bâtiments, de constater de visu l’état d’exécution des travaux. Résultat : 30 chantiers sur 50 ont démarrés, d’où la satisfaction du ministre qui affirme que « petit à petit, la Zaca sort de terre ».

Jeudi 20 juin 2013, une journée marathon pour le ministre Yacouba Barry et sa délégation. A 9h TU, ceux-ci étaient sur pied sur le site de la Zaca afin de « prendre le pouls » de l’état d’avancement de la mise en valeur des parcelles. C’est l’immeuble de Antoine Balkini qui a marqué le top de départ de la visite et la Banque ouest-africaine (BOA), l’arrivée. Sur le terrain, des immeubles à différents niveaux sont, soit achevés, soit en construction, soit en démarrage des travaux.

26% de mise en valeur des parcelles

A l’issue du bilan de la phase de viabilisation de la zone du projet et la phase de la situation de la commercialisation qui sont à plus de 90% d’exécution, la Zaca a entamé sa phase de construction des bâtiments et est à « 26% de mise en valeur des parcelles » avec « 30 chantiers démarrés » sur la cinquantaine de parcelles. Une raison de satisfaction pour le ministre : « Nous sommes très satisfaits. Quelques réalisations que nous avions vues sur les plans de la qualité, de la mise en œuvre et des calendriers qui nous ont été présentés, nous sommes vraiment satisfaits et nous encourageons tous les autres qui ont souscrit et qui n’ont pas encore commencé, à emboîter le pas de ceux qui ont déjà engagé leurs chantiers ». En effet, certains promoteurs pensent voir finir leurs chantiers cette année. Par contre, d’autres estiment à l’année prochaine la fin des travaux. En guise de conseil, le ministre a affirmé que « les promoteurs gagneraient à accélérer les chantiers car à attendre d’autres facilités, ils risquent d’avoir des effets contraires, et,  après analyse, on se rend compte qu’il y a, chaque année, un renchérissement des coûts avec la hausse du prix des matériaux. » Toutefois, quant aux doléances, l’Etat est prêt à les examiner et dans la limite de ses moyens, on verra dans quelle mesure aider les promoteurs dans la mise en œuvre de leur projet, rassure Yacouba Barry.

« Les travaux d’aménagement avancent lentement mais sûrement »

Pour Moussa le directeur du projet Zaca, Moussa Sankara, les services techniques sont actuellement en phase d’aménagement : le pavage des zones de parking, de trottoirs et de petites voies ainsi que le revêtement en enrobé dense (bitumage) des voies principales et secondaires, et des services comme l’Onatel, la Sonabel et l’Onatel installent leurs équipements dans la zone. Bien que ces travaux avancent lentement, le directeur du projet Zaca garde espoir que, dans un bref délai, les travaux seront achevés.

En rappel, le Projet Zaca a été lancé le 14 janvier 2010 par le Premier ministre, Tertius Zongo et est à sa 3e phase, celle de construction des bâtiments.

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre