Ciné Droit Libre : « Le Président » de Békolo passé au scanner de la presse

382 2
Jean Pierre Békolo a osé posé « l'équation de la fin du règne Biya »
Jean Pierre Békolo a osé posé « l’équation de la fin du règne Biya »

Quelle audace ! L’histoire d’un « Président » africain vieillissant qui quitte son palais et découvre les conséquences désastreuses d’un trop long règne (42 ans) sur son pays, Jean Pierre Békolo a décidé d’en faire un film. Fiction qui, du fait qu’elle annonce la fin du président Biya d’une manière ou d’une autre, a été interdite de diffusion dans son pays et accueillie par Ciné droit libre en ouverture du festival, ce dimanche. C’est ce film qui a fait l’objet d’une attention particulière par les hommes de médias face au réalisateur ce 24 juin.

A suivre le film de Jean Pierre Bekolo, c’est la question des longs règnes en Afrique qui se pose. En d’autres termes, comment sait-on qu’il est temps de partir ? « Le cinéma étant un langage qui fournit des outils pour réinventer la réalité », Jean Pierre Békolo s’est servi de cette œuvre de 65 mn pour poser « l’équation de la fin du règne Biya ». « Le Président » (entendez par là le film), en tant que voix des sans voix, « parle à haute et intelligible voix d’une question que tous les Camerounais n’abordent qu’à voix basse », selon le réalisateur.

On peut dire de cette oeuvre du réalisateur qu’elle n’appartient à aucune catégorie connue et répertoriée en matière de cinéma. Elle se situe quelque part dans « une zone indéterminée, entre le documentaire, la fiction et le reportage ». Idem pour le format du film qui n’est ni un long métrage (pas assez long), ni un court métrage (car trop long pour ceci). L’acteur président-Dieu au Cameroun qui voit tout, sait tout et peut tout, pour la première fois, s’interroge, doute et s’inquiète alors que les acteurs du film ainsi que le réalisateur lui-même sont menacés.  Film à polémique, “l’aventure continue“, a confié Békolo… Wait and see !

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. savez-vous que Cin?droit libre a refus? de projeter le film ? Capitaine Thomas sankara ? du suisse Culipin ? pourtant c?est le meilleur film sur Thomas sankara ? base uniquementt d?archives rares receuillit pendant pr?s de 20 ans et qui se termine par l?interview pr?monitoire du capitaine Sankara? ou est donc le caract?re v?ritablement ? libre ? de ce festival ? hypocrisie?

  2. Non seulement c?est votre interpr?tation, mais aussi que le film n?est pas la r?alit?, la v?ritable r?alit? que nous avons est que le pr?sident m?me s?il est l? pendant 100 ans c?est la simple volont? du peuple et rien que du peuple car c?est une relation ed confiance qui existe entre les deux.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *