Soutien à la vaccination : Les OSC du Burkina ont une plateforme

711 0

Le 25 juin 2013, les organisations de la société civile (OSC) et ONG œuvrant dans le domaine de la santé au Burkina Faso ont adopté la charte de la Plateforme nationale des ONG et associations de soutien à la vaccination et à l’immunisation. C’était au cours d’un atelier organisé par le Secrétariat permanent des ONG (SPONG) du 24 au 25 juin 2013 à Ouagadougou.

Les participants à l'atelier (Ph : B24)
Les participants à l’atelier (Ph : B24)

Les plateformes de soutien à la vaccination et à l’immunisation sont une initiative de l’Alliance mondiale pour la vaccination et l’immunisation (GAVI), dont la mission suprême est de sauver les enfants et de protéger la santé des populations en leur rendant un accès plus large à la vaccination.

Améliorer la participation des OSC

L’objectif  de ces plateformes est de stimuler une participation plus efficace des OSC dans les activités de ce domaine et aussi renforcer leur engagement dans les systèmes de santé de leurs pays. Le projet bénéficie d’un fonds géré par Catholic relief services (CRS).

Dr Boureima Ouédraogo, représentant le SG du ministère de la santé à l'atelier (Ph : B24)
Dr Boureima Ouédraogo, représentant le SG du ministère de la santé à l’atelier (Ph : B24)

C’est le SPONG, en tant qu’organisation leader, qui a été retenu pour conduire le projet au projet au Burkina. Après un travail de recensement, d’explication, de formation et d’information des OSC potentielles membres de cette plateforme au cours de l’année 2012, cette plateforme a pu être passée au crible, validée, adoptée et lancée lors de cet atelier commencé le 24 juin et dont la clôture a eu lieu dans l’après-midi de ce 25 juin 2013.

Le soutien du ministère de la santé

L’atelier a également permis d’informer les acteurs clés du sous-secteur de la vaccination et de l’humanisation que sont le Gouvernement, le Parlement, les collectivités territoriales, entre autres. C’est ce qui explique la présence du Dr Boureima Ouédraogo, de la Direction de la prévention pour la vaccination, représentant le secrétaire général du Ministère de la Santé à la clôture de l’atelier.

Athanase Kaboré, chargé de programme et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré (Ph : B24)
Athanase Kaboré, chargé de programme et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré (à d.) (Ph : B24)

Ce dernier a profité pour rappeler les actions menées avec les OSC au cours de l’année 2012 et celles prévues pour 2013. Parmi elles, il faut souligner que le Dr Boureima Ouédraogo a annoncé « qu’il sera engagé un plaidoyer pour l’accroissement de la part du budget de l’Etat dans le financement de la vaccination ».

Pour ce qui concerne le SPONG, le représentant du ministère de la Santé a assuré son « engagement à toujours accompagner le SPONG dans ces initiatives louables ».

Se préparer à la revue à mi-parcours de la SCADD

Il faut noter que cet atelier du SPONG visait, en sus, deux autres objectifs. Le premier a été d’apporter par cet atelier sa contribution à la Semaine africaine de la vaccination que le Burkina célèbre du 24 au 30 juin 2013.

Il s’agit aussi, pour ce qui concerne le deuxième objectif, d’appeler les OSC à s’organiser davantage pour la participation à la revue à mi-parcours de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCAAD), qui aura lieu en septembre prochain, a indiqué Sylvestre Tiemtoré, coordonnateur du SPONG.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *