Ouaga fashion week: Le festival qui rend la mode accessible à tous

568 0
Le présidium lors du point de presse (Ph. B24)
Le présidium lors du point de presse (Ph. B24)

Du 26 au 29 juin 2013, Ouagadougou abrite la 1ere édition de Ouaga fashion week, le festival de la mode contemporaine qui fédère tous les stylistes et créateurs du Burkina et d’Afrique. “Femme, développement et intégration africaine”, c’est le thème retenu pour ce festival qui veut mettre en valeur la richesse de la mode burkinabè et africaine à travers défilés, échanges professionnels et autres spectacles.

Fashion street ou la mode dans la rue où des mannequins, sous différents plans, présentent des modèles époustouflants des créateurs devant un public nombreux. Une révolution dans le monde de la mode avec pour leitmotiv de rendre cette mode accessible à tous. Ouaga fashion week qui est à sa première édition ce sera essentiellement cela.

Prévue pour se tenir le vendredi 28 juin sur l’avenue du conseil de l’entente, Fashion street sera baptisée “chacun a droit au rêve” avec à l’affiche des créateurs de renom et des jeunes créateurs émergents dans un défilé-spectacle en sons et lumières. Sans oublier Fashion village ou le village des découvertes, des expositions au CENASA tout le temps du festival, les off du Ouaga fashion week, les conférences et débats, le défilé de jeunes créateurs du 26 au 28 juin dans différents endroits de la ville et le grand défilé dénommé la soirée de gala ou soirée Awards pour clore en beauté, cette première édition le samedi 29 juin.

 Les pays participants confirmés sont: la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, la Guinée, le Bénin, le Sénégal, le Togo, le Kenya, le Caméroun, le Ghana, Haïti et les pays invités d’honneur que sont la Tunisie et le Liban. Une véritable “intégration africaine” en marche avec la “femme”, vecteur de “développement” comme centre d’intérêt. Un programme déballé par l’équipe de Af ‘Com dont le directeur du festival, Amala Diop, la chargée des relations extérieures, Alima Ouédraogo, l’administrateur, Kosta, la chargée de communication, Micheline Compaoré et le directeur de l’Office national de l’artisanat de la Tunisie, Zied Zaoui.

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *