Forêts classées au Burkina: “300 000 hectares seront couverts dans 5 ans”

964 0
Le présidium lors du point de presse (Ph. B24)
Le présidium lors du point de presse (Ph. B24)

Dans le cadre des préparatifs du projet de gestion participative des forêts classées (PGPFC) de la Banque africaine de développement (BAD) pour la Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation (REDD+), se tient un atelier de restitution des résultats de l’étude d’élaboration du Plan de gestion environnementale. C’était ce jeudi 27 juin 2013 dans les locaux du ministère en charge de l’Environnement à Ouagadougou.

                                                                   

« Trois cent mille (300 000) hectares environ de forêts classées seront couverts sur les cinq (5) ans à venir au Burkina Faso avec un probable démarrage du Projet de gestion participative des forêts classées (PGPFC) de la Banque africaine de développement (BAD). » Ces propos sont du coordonnateur du Programme d’investissement forestier pour la Réduction des émissions  dues à la déforestation et à la dégradation (PIF/REDD), Samuel Yéyé. C’était lors de l’atelier de restitution des résultats de la mission de préparation du projet de gestion participative des forêts classées qui s’est tenu à Ouagadougou ce 27 juin 2013. La vision étant la participation inclusive des populations concernées. L’ouverture des travaux a été donnée par le Secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), Georges Lambert Ouédraogo.

Pour la représentante de la BAD, Ginette K. Nzau-Muteta, il s’agit, par ce projet, d’assurer un développement propre « en s’entourant des mesures de sauvegardes au plan environnemental et social ». Et ceci passe par « l’atténuation des effets liés aux actions de développement » mais également par « la prise d’actions visant à une plus grande adaptation des communautés aux changements climatiques ». Et c’est à ce prix que la mise en œuvre du Plan de gestion environnementale et sociale (PGES) sera une réussite au Burkina Faso.

Wendyida Germaine KERE

Pour Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *