Accords de partenariats économiques : accélérer la mise en œuvre

810 0

ACPL’Union européenne (UE) et le groupe des pays ACP (Afrique, Caraïbe et Pacifique), veulent la mise en œuvre rapide des Accords de partenariats économiques (ACP) dans la perspective d’évaluer les progrès et les obstacles  dans les négociations et la réalisation de ces accords.

C’est une des recommandations forte issue de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE qui s’est réunie en mi-juin dernier à Bruxelles. Au cours de cette rencontre, les membres ont demandé une plus grande flexibilité de la part de la Commission européenne.

Les Etats membres ACP et UE doivent développer une stratégie commune en vue d’augmenter  la compétitivité agricole des ACP. Il s’agit non seulement de garantir leur accès au marché mais aussi de prendre en compte les questions de développement rural, les contraintes liées à l’offre et l’accès au micro financement.

Le but est de protéger les petits exploitants à l’heure du développement de l’agrobusiness, et d’assurer la sécurité alimentaire dans notre environnement marqué par les changements climatiques quelque peu hostiles au développement d’une agriculture prospère et pérenne.

Cependant, il demeure des situations qui ne favorisent pas la mise en œuvre diligente des APE ; des situations d’instabilité politique et sociale dans le groupe ACP sur lesquelles des résolutions ont été prises par l’assemblée en vue du retour à des situations normales.

Boureima LANKAONDE

Pour Burkina 24

Source : bulletin CTA



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *