POLITIQUE/RCI: Alassane OUATTARA dans son fief

76 0
Source Abidjan.net
Source Abidjan.net

En visite d’Etat dans le district des savanes, le Président Alassane Ouattara a reçu un accueil digne d’un roi. Cette visite a lieu au moment où cette région est en proie d’attaques répétées.

C’est fait ! Depuis son investiture en Mai 2011, Alassane Ouattara, bien qu’il se soit rendu dans certaines régions du pays, n’a pas encore mis pied au Nord de la Côte d’Ivoire, sa terre d’origine, la zone des « fous de Ouattara».

Pour rappel, la première visite d’Etat a été consacrée à la région de l’Ouest qui a payé un lourd tribut (au moins 800 morts à Duékoué, en Côte d’Ivoire, selon le CICR ).

Quand son avion atterrit aux environs de midi sur l’aérodrome de Korhogo, c’est toute une foule en liesse massée là depuis très tôt le matin (mardi 02 Juillet 2013) qui l’accueille.

« Je viens expliquer aux populations, aux parents et aux Ivoiriens que le gouvernement est au travail, les Institutions sont au travail” et que bientôt ce sera un pays moderne, un pays émergent. Tels sont quelques propos du Président Ouattara à sa descente d’avion sur le territoire Korhogolais.

Malgré la forte présence de militaires, de gendarmes et de policiers, le désordre était a son faîte tant les populations sont sorties nombreuses pour accueillir l’enfant prodige. Le cortège, bien qu’imposant, a été poursuivi jusqu’à la résidence présidentielle…

Ce mercredi 3 juillet 2013, Ouattara, au cours d’un meeting à M’bemgué, une localité située à 75 km de Korhogo où il a présidé un conseil de ministres la veille, ADO a annoncé sa candidature aux élections présidentielles de 2015. C’est la première fois qu’il en parle publiquement en Côte d’Ivoire. Pour lui donc, c’est « continuer l’important travail » qu’il a entamé.

En plus de remercier ce peuple qui l’a fait , par son soutien sans faille, Ouattara a tenu cette visite pour exhorter tout le peuple du nord à s’approprier le processus de réconciliation et les a invités à être comme les Américains : « Je demande que nous soyons tous des Ivoiriens d’abord comme aux Etats-Unis où l’Américain ne parle pas de son pays d’origine ».

Cette visite se passe dans un contexte quelque peu  tendu.

En effet, une attaque a été perpétrée  contre un convoi officiel transportant le directeur de l’Autorité pour la démobilisation, le désarmement et la réinsertion (ADDR), Fidèle  Sarasoro en début de semaine. Une attaque qui serait le résultat du mécontentement de certains démobilisés qui estiment que le mode d’insertion des ex-combattants n’est pas assez claire ou se sentent oubliés par ceux qu’ils ont fait.

Moumouni NAO

Correspondant en Côte d’Ivoire

Pour Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre