Interdiction des sachets plastiques au Burkina: un projet de loi bientôt à l’Assemblée nationale

190 9
Le ministre Salif Ouédraogo (droite) au point de presse du gouvernement ce jeudi 11 juillet 2013. Ph.B24
Le ministre Salif Ouédraogo (droite) au point de presse du gouvernement ce jeudi 11 juillet 2013. Ph.B24

Le gouvernement Burkinabè veut interdire les sachets plastiques. C’est ce qu’a annoncé, lors du point de presse du Gouvernement de ce jeudi 11 juillet, le Ministre de l’Environnement et du Développement durable, dont le département a déjà élaboré les projets de textes.

“Nous allons le faire; c’est une décision ferme“, a martelé le Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Salif Ouédraogo, à propos de l’interdiction des sachets plastiques envisagée au Burkina. Plusieurs pays africains, comme le Kenya ou encore la Côte d’Ivoire, en sont venus à cette décision, face à la prolifération des sachets plastiques et la menace qu’elle constitue pour l’environnement.

Parmi les actions prioritaires de son département qu’il a exposé au point de presse, le Ministre de l’environnement a insisté sur la gestion des sachets plastiques, une préoccupation de longue date pour le Gouvernement burkinabè. “Désormais, c’est un problème que nous avons décidé de prendre à bras le corps”, a annoncé Salif Ouédraogo. Et la solution selon lui, passe par l’interdiction pure et simple de la fabrication, de l’importation et de la commercialisation des sachets plastiques.

Un tas de déchets plastiques bouchant un caniveau dans un quartier de Ouaga. Ph.B24
Un tas de déchets plastiques bouchant un caniveau dans un quartier de Ouaga. Ph.B24

Déjà en 2012, Jean Coulidiati, alors ministre de l’environnement, avait évoqué la possibilité d’interdire les sachets plastiques, qui était cependant resté en réflexion, tant les choses ne passeraient aussi facilement. En effet, l’usage du sachet plastique est devenu une habitude profondément ancrée dans le quotidien des Burkinabè. Mais qu’à cela ne tienne, les prochains jours, ils pourraient se voir contraints à abandonner cette habitude.

Pour le Ministre, il y a déjà eu assez de sensibilisation et “il y a des moments où il faut arrêter de parler et agir”. Un avant-projet de loi sera ainsi discuté au niveau du Gouvernement, et pourra passer à l’Assemblée nationale. Le Ministère envisage également la possibilité de passer par un décret, pour faire plus vite. Tous ces projets de textes sont déjà prêts, a assuré le Ministre.

Les commerçants pourraient ainsi se voir accorder un délai pour écouler leur stock, et le ministère n’exclut pas la possibilité de les détruire moyennant une compensation financière. Une unité de gestion des déchets plastiques, inspirée d’un exemple ghanéen, ainsi qu’une unité de production d’autres types d’emballages biodégradables pour également voir le jour, a annoncé Salif Ouédraogo.

Lire aussi, sur le même sujet:

– Coup de gueule : Stop avec ces déchets de bombance !

– Burkina : A quand la fin des sachets noirs ?

Justin Yarga

Pour Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 9 commentaires

  1. Il faut le faire ! en ?change promouvoir la vannerie locale, imaginer des solutions avec les commer?ants, subventionner ces initiatives pour compenser ce changement n?cessaire. Quand je suis arriv?e au Burkina pour la premi?re fois j’ai cru qu’il y avait eu un incendie …

  2. BRAVO si cette d?cision est vraiment tenue. En Suisse, les sachets plastiques sont interdits dans les supermarch?s depuis longtemps et les clients viennent avec leur propre sac ? provisions.Car c’est vraiment d?solant de voir tous ces sachets qui recouvrent le sol ou pendent aux arbres, sans compter les animaux qui les avalent!

  3. les detruire de quelle maniere? J'espere juste qu'on ne pense pas a les bruler car cela pourrait etre toxic pour l'environnement egalement…

  4. En France aussi les “sacs de caisses” en plastique ont ?t? retir?s et chacun am?ne son sac ? provisions perp?tuel de la maison ! Les sacs plastiques sont factur?s dans les supermarch?s ! Bonne nouvelle ! Le Burkina a fait une bonne action !

  5. vous avez penses au travailleurs dans ces usines quand vous allez faire sortir cette loi monsieur le ministre !!! au a leur familles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre