Communiqué conjoint sanctionnant la visite de Macky Sall au Burkina

564 0
-

Le président sénégalais, Macky Sall, a achevée ce lundi 22 juillet 2013 sa visite d’amitié et de travail de 72 heures au Burkina Faso. Cette visite s’inscrivait dans le cadre du renforcement des liens de coopération et de solidarité entre le Sénégal et le Burkina Faso. Un communiqué de presse, a sanctionné la visite de Macky Sall au Burkina. Voici l’intégralité du document signé  par les ministres sénégalais et burkinabè en charge des Affaires étrangères.

«A l’invitation de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a effectué une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso du 20 au 22 juillet 2013.

2. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la concertation permanente entre les deux Chefs d’Etat et du renforcement des liens privilégiés de coopération et de solidarité entre la République du Sénégal et le Burkina Faso.

3. Au cours de la visite, Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso et Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, étaient accompagnés chacun d’une délégation dont la liste est jointe en annexe.

4. Les deux délégations ont eu une séance de travail au cours de laquelle elles ont procédé à des échanges de vues approfondies sur des sujets se rapportant aux questions bilatérales, sous- régionales, régionales et internationales.

5. Concernant les questions bilatérales, les deux délégations se sont félicitées de l’exemplarité de la coopération entre les deux pays qui se traduit, entre autres, par la tenue régulière des sessions de la Commission Mixte dont la dernière a permis de passer en revue l’état de la coopération sénégalo-burkinabè, notamment dans les domaines du commerce, du transport, de l’environnement, de l’hydraulique de la culture et du tourisme.

6. Elles se sont particulièrement félicitées de la mise à disposition d’espace pour l’entreposage de marchandises burkinabè au port de Dakar, permettant ainsi au Burkina Faso de diversifier ses débouchés en matière de transport et de commerce. Elles ont convenu en outre du transfert d’éléphants du Burkina Faso au Park de Niokolokoba au Sénégal conformément aux lois et conventions en vigueur.

7. En vue d’accélérer la dynamique de la coopération fructueuse qu’entretiennent le Sénégal et le Burkina, les deux Chefs d’Etat ont instruit les Ministres en charge des Affaires Etrangères de convoquer la réunion de la prochaine session de la Commission Mixte de Coopération, au Burkina Faso, au cours du dernier trimestre 2013.

8. Examinant la situation sous-régionale, les deux Chefs d’Etat se sont réjouis des conclusions des travaux de la 43ème session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO tenue à Abuja les 17 et 18 juillet 2013 et ont réaffirmé leur ferme volonté politique d’impulser davantage le processus d’intégration régionale en conjuguant leurs efforts pour le développement socioéconomique de l’Afrique de l’Ouest dans un environnement régional de paix, de sécurité et de bonne gouvernance.

9. A cet égard, les Présidents Macky SALL et Blaise COMPAORE se sont félicités de la décision de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de tenir un Sommet extraordinaire en Octobre 2013, à Dakar, au Sénégal pour approfondir les questions d’importance capitale liées à la consolidation du marché régional, au prélèvement communautaire d’intégration et aux APE, notamment.

10. Ils se sont également félicités de la décision de confier à SEM. Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso, le suivi de la mise en œuvre effective du Protocole de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement afin de lever tous les obstacles aux échanges commerciaux et la mobilité des personnes dans l’espace CEDEAO.

11. Abordant la question de la paix et de la sécurité dans la sous-région, les deux Chefs d’Etats ont échangé leurs vues sur la crise malienne et ont noté avec satisfaction l’évolution positive de la situation au Mali. Ils ont salué l’opération militaire française et la MISMA qui ont permis d’arrêter et de repousser les forces terroristes du territoire malien.

12. En outre, Son Excellence Monsieur Macky SALL a rendu un hommage appuyé à Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE pour les résultats obtenus dans la conduite de la médiation dans la crise malienne. Son engagement personnel dans la résolution de cette crise a permis la signature, le 18 juin 2013, à Ouagadougou, par les Parties maliennes de « l’Accord préliminaire à l’élection présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali ».

13. Les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur solidarité avec les autorités de la transition et au peuple malien, tout en réaffirmant leur attachement à une solution politique juste, équitable et durable de la crise au Nord du Mali par la voie d’un dialogue inclusif tel que prévu par l’Accord préliminaire.

14. S’agissant de l’élection présidentielle du 28 juillet prochain, les deux Chefs d’Etat ont appelé les partis politiques et leurs sympathisants à œuvrer pour une bonne tenue du scrutin dans un climat apaisé.

15. Après avoir rendu un hommage appuyé à la Mission Internationale de Soutien au Mali (MISMA), ils ont salué la mise en place le 1er juillet 2013 de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Les deux Chefs d’Etat ont insisté sur la nécessité de renforcer la coopération internationale et particulièrement celle des pays de la bande Sahélo-saharienne dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière qui constituent de graves menaces à la stabilité et à la paix dans la région.

16. Concernant la Guinée Bissau, les deux Chefs d’Etat se sont félicité de l’évolution positive de la situation marquée notamment par la mise en place d’un Gouvernement de transition inclusif le 7 juin 2013. Le Président Blaise COMPAORE a félicité le Président Macky SALL pour le rôle important qu’il a joué dans le cadre du Groupe Régional de contact sur la Guinée Bissau.

17. Par rapport aux élections législatives au Togo et en Guinée Conakry prévues respectivement le 25 juillet et le 24 septembre 2013, les deux Chefs d’Etat se sont félicités du dialogue qui a prévalu entre les différents acteurs et qui a abouti à des consensus pour la tenue de ces élections. Ils ont appelé à des élections apaisées.

18. Abordant la situation en Afrique, les deux Chefs d’Etat se sont félicités du thème du cinquantenaire de l’OUA/UA «Panafricanisme et Renaissance Africaine» et ont décidé de conjuguer leurs efforts pour la mise en œuvre de projets relatifs à l’emploi des jeunes, à l’autonomisation des femmes et au développement du commerce intra-africain.

19. Abordant la question du NEPAD et le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique(PIDA), le Président Blaise COMPAORE a félicité le Président Macky SALL pour son élection à la présidence du Comité d’orientation du NEPAD et l’important travail qu’il mène pour le développement et la recherche de financements des infrastructures en Afrique.

20. Concernant la situation en Egypte, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur attachement aux principes énoncés dans l’article 4 de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine et repris à l’article 3 de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance, qui condamnent les changements anticonstitutionnels de Gouvernements et ont émis le vœu qu’une solution acceptable pour tous soit trouvée, afin de parvenir à la paix et à la stabilité de l’Egypte.

21. Au plan international, les Présidents Blaise COMPAORE et Macky SALL ont appelé à des efforts concertés pour juguler les défis globaux, notamment la crise économique et les changements climatiques qui continuent d’affecter le développement socio-économique des Etats. Ils ont souligné à cet égard la nécessité de promouvoir la coopération Sud-Sud afin de permettre aux pays en développement de tirer le meilleur profit de la globalisation de l’économie mondiale.

22. La visite s’est déroulée dans une atmosphère empreinte de cordialité à l’image des liens étroits de fraternité, d’amitié et de compréhension mutuelle qui unissent les deux pays, les deux Peuples et les deux Chefs d’Etat.

23. Au terme de sa visite, le Président de la République du Sénégal a exprimé sa profonde gratitude au Président du Faso, au Gouvernement et au Peuple Burkinabè pour l’accueil chaleureux, l’hospitalité légendaire et l’attention bienveillante qui lui ont été réservés ainsi qu’à sa délégation.

24. Son Excellence Monsieur Macky SALL a adressé à Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE une invitation à effectuer une visite d’amitié et de travail au Sénégal.

25. Le Président Blaise COMPAORE a, volontiers, accepté cette invitation et la date en sera fixée par voie diplomatique.

Fait à Ouagadougou, le 22 juillet 2013

Pour le Burkina Faso
S.E.M Yipènè Djibrill BASSOLE
Ministre d’Etat, Ministre des Affaires 
Etrangères et de la Coopération Régionale

Pour la République du Sénégal
S.E.M Mankeur NDIAYE
Ministre des Affaires Etrangères
et des Sénégalais de l’extérieur

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

There are 1 comments

  1. il n’y aura pas d’?lection au Mali mais pas l’AZAWAC dont Kidal est la CAPITALE; en ne votant pas, le MNLA proclame l’ind?pendance de la zone sous influence ce jour 28 juillet 2013; le pr?sident ?lu ce jour viendra discuter des accords de coop?ration avec l’AZAWAC

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *