Le MPJ: Pas de position tranchée sur le Sénat

618 27

Le Mouvement Populaire des Jeunes (MPJ), une association se réclamant de la société civile, a réagit ce mercredi,  aux débats politiques qui se mènent en ce moment. Sans affirmer une position tranchée à propos du Sénat, MPJ de Pascal Zaida insiste sur la nécessité d’aller au référendum pour trancher sur l’article 37. 

Le Secrétaire exécutif du MPJ, M. Zaida Pascal (centre) face aux journalistes ce mercredi 24 juillet 2013. Ph. B24
Le Secrétaire exécutif du MPJ, M. Zaida Pascal (centre) face aux journalistes ce mercredi 24 juillet 2013. Ph. B24

Pour le Mouvement Populaire des Jeunes, “la marche vers la démocratie véritable et la construction de toute nation a toujours été jalonnée de contradictions qu’il faut travailler à surmonter”. C’est ce qu’affirme le secrétaire exécutif du Mouvement, Pascal Zaida, qui était face à la presse ce mercredi matin. Et des contradictions, l’actualité en regorge  ces derniers temps, sur lesquelles le Mouvement a donné son avis.

A propos de l’article 37, le MPJ s’attribue le mérite d’avoir posé le débat très tôt. Le référendum auquel le Mouvement appelle depuis quelques temps, se révèle la solution. Le Mouvement a même déjà initié une pétition en faveur.

A l’heure où  les réformes politiques notamment la modification de  l’article 37 et la mise en place du Sénat animent le débat politique et font couler beaucoup d’encre, le MPJ se donne pour devoir d’appeler l’opinion publique à la vigilance. “Face à une opposition malhonnête, nous avons un pouvoir arrogant” a lancé Pascal Zaida dont le Mouvement ne se retrouve ni dans les revendications de l’opposition, ni dans les démarches de la majorité.

Pour le Sénat, à condition….       

De toutes les manifestations des derniers jours, il n’y a que celle contre la vie chère qui a l’adhésion du Mouvement Populaire des Jeunes.

Sur la question du Sénat dont la mise en place est contestée par l’opposition et des citoyens, le secrétaire exécutif du MPJ, Pascal Zaida a déclaré être pour cette institution, à condition qu’il y ait une augmentation des salaires et des indemnités des fonctionnaires d’ici septembre 2013, ainsi qu’une diminution du prix des produits de grande consommation, « Ce qui apparaît à notre sens comme l’un des soucis majeurs de la population », a-t-il soutenu.   

Sandrine Ashley GOUBA

Pour Burkina 24



sandy

Journaliste chargé des affaires en société et développement

Article similaire

Il y a 27 commentaires

  1. ouf!!! aaaaaaaah!!!! le BURKINA FASO, J'aime le Burkina Faso, surtout que c'est un pays de paix, de justice, de libert?, d'?galit?, un pays o? nul n'est au dessus de la loi, o? les justiciables sont jug?s de fa?on ?quitable; de tout ce qui est positif, oui, tout va bien au Burkina Faso, il n'y a aucun probl?me, aucun probl?me, aucun probl?me, ya rien a signaler ici au pays tout et rose………………………………………………………kia kia kia kia kia kia kia kia kia kia kia kia mdr

  2. Dans quelle ?poque il se trouve ce ZAIDA,penses tu qu’avec le mouvement touk-guili du CDP un r?f?rendum serait la solution ? nos probl?me

  3. bonjour frangin faut calmer tes hormones tu ne sais pas r?element ceux que les jeunes veulent fait un tour a bobo pour un debats avec les jeunes. c'est mieux que de t'assoir denigr?s les propos des autres

  4. Mr, Rome, vous avez bien regard? quel temp il etait de meme que les diffentes reponses? Si vous navez rien ? dire sur le sujet, mieux vaut vous taire sinon n'avez n'avez rien n'a m'apprendre de l'orthographe ou du vocabulaire.

  5. Pensez vous qu’il soit normal que la r?daction du journal se mette ? censurer certaines r?actions qu’elle juge pas du tout courtoises?
    Non il faut vous ressaisir!

  6. S’il vous pla?t s’il est vrai que la souverainet? appartient au peuple; je crois modestement que la d?marche de monsieur Za?da et de son association est noble.
    Ils d?fendent leur position par ddes arguments que vous pouvez ne pas partager mais tout de m?me ou mettez vous le droit ? la diff?rence?
    Ou mettez vous la libert? de penser et de librement exprimer son opinion.
    C’est au nom de cette libert? que tous journaux existent et que nous avons le loisir de critiquer objectivement et sans provocation les propos de celui qui pense autrement que moi parceque je ne suis pas sens? detenir la v?rit?.
    Vous devez resppectez son oipinion m?me si vous ne partagez pas c’est un imp?ratif d’int?llectuel.
    c’est une question de bon sens .
    Nous pouvons faire l’?conomie de ces injures et insultent qui n’apportent rien au d?bat.
    salut ? tous

  7. M.je rel?ve qu’il y a quand-m?me beaucoup de fautes dans un texte aussi court!!!!! cela, pour moi n’inspire pas confiance du tout !Apprenez d?j? ? bien ?crire apr?s quoi, on pourra appr?cier !

  8. mais attend l? lui la il parle au nom de quel jeunes? il faut quil soit precis dans ses propos.IL est pour ou contre le senat?

  9. Attendez-la !!! Au nom de quelle jeunesse, ce monsieur parle.Tout le monde sait qu’il roule pour quelqu’un.T’es jeune bats-toi sur d’autres sentiers plus digne.Si la honte pouvait tuer!!!Bandes de vauriens !!!

  10. Mr* non au senat* par respect pour votre commentaire, je respecte ces genres de contradictions, mais je vous precise que entre les commentaires et la realit?, ya un ecart. Lisez donc la declaration liminaire.

  11. Merci a toutes et ? tous pour.Nous invitons tous ceux qui apportent de facon objective leur contribution aux debats de bien vouloir prendre connaissance de l'integralit? de la presente declaration liminaire. Pour les critiques, chaque commentaire aura une reponse claire et sans passion.

  12. D?claration liminaire de la conf?rence de presse du Mouvement Populaire des Jeunes (MPJ) sur la situation nationale
    Mesdames et Messieurs les Journalistes ;
    Honorables invit?s ;
    Mesdames et Messieurs ;
    La marche vers la d?mocratie v?ritable et la construction de toute nation a toujours ?t? jalonn?e de contradictions qu?il faut travailler ? surmonter. En effet, comme nous l?avons toujours soulign?, 2015 s?av?re un tournant d?cisif pour le Burkina Faso avec les enjeux politiques ?normes. La question que l?opinion se pose est de savoir si Blaise Compaor? partira ou ne partira pas.
    D?j?, on sent qu?il ya une anticipation sur cette question au regard des r?flexions et d?bats politico-m?diatiques sur les reformes politiques notamment l?article 37 de la constitution. C?est surtout cette question qui surchauffe les esprits, d?chaine les passions, en t?moigne de ce raffut et ce ramdam orchestr? par les pas des masses sur le macadam. Comme on devrait s?y attendre, le mi-mandat du pr?sident Blaise Compaor? est devenu cette p?riode des longs couteaux o? chaque clan politique ainsi que la soci?t? civile aff?tent ses armes en pr?vision du futur challenge national.
    Chers Journalistes ;
    Rappelez vous bien que le m?me d?bat qui se m?ne aujourd?hui et que d?aucun avait voulu contourner ? travers des arguments qui frisent le nanisme politique voir de la myopie, le Mouvement Populaire des Jeunes(MPJ) se doit incontestablement le m?rite de l?avoir pr?c?demment pos?.
    En effet, le referendum promu par le MPJ se r?v?le ?tre la solution ? cette crise sociopolitique que traverse notre pays pour les raisons suivantes :
    – Il permettra au peuple souverain, seul maitre de son destin de d?cider de l?avenir de la nation.
    – Les sans-voix que sont le peuple r?el et laborieux d?cidera ais?ment de son sort.
    – Par ailleurs, ? travers celui-ci, c?est la repr?sentativit? absolue du peuple et son r?el d?sir et non des ambitions ?go?stes et mesquines d?une frange de la population, ultra-minoritaire, qui se verront accomplis.
    Confront? donc ? cette r?alit?, la majorit? politique et l?opposition politique, face ? face, font des pieds et des mains autour de la question de l?alternance. Tandis que le second investi les rues et les m?dias tout en faisant croire ? la population que le Senat sera un tremplin pour le pouvoir pour modifier l?article 37, le premier va au del?, en profitant de sa situation de d?tenteur du pouvoir d?Etat pour l?gitimer sa volont? d?installer le S?nat et, partant, modifier l?article 37.
    L?un dans l?autre, le Mouvement Populaire des Jeunes(MPJ) constate que ces actions r?v?lent de l?irresponsabilit? de la classe politique dans son ensemble, pr?occup?e par les int?r?ts partisans, individuels et ?go?stes plut?t que par la mis?re du peuple.
    A l?analyse et au regard des marches meeting des deux camps, le Mouvement Populaire des Jeunes(MPJ) fait le constat suivant : Face ? une opposition malhonn?te, nous avons un pouvoir arrogant.
    Par contre, le Mouvement Populaire des Jeunes(MPJ) souscrit ? la d?marche de la Coalition Contre la Vie Ch?re(CCVC) et f?licite la population Ouagalaise pour sa vigilance et sa mobilisation historique ? l?appel du 20 juillet 2013. Cela est une preuve de la maturit? du peuple Burkinab? plus que jamais d?termin? ? assumer sa souverainet? et ? revendiquer r?ellement ses droits qui sont entre autres : l?Am?lioration des conditions de vie et de travail, la lutte contre la vie ch?re tout en se d?marquant formellement du jeu de dupe ? travers lequel le politicien tente de l?instrumentaliser.
    Tout en appelant ? la responsabilit? de nos gouvernants, le Mouvement Populaire des Jeunes (MPJ) r?affirme son engagement aux cot?s des masses populaires ainsi que sa demande d?aller urgemment ? un referendum.
    Par la m?me occasion, nous encourageons les citoyens Burkinab? ? se d?marquer du d?bat politicien et ? continuer ? assumer l?arbitrage populaire sur la vie politique nationale.
    Mesdames et Messieurs les Journalistes ;
    Honorables Invit?s ;
    Mesdames et Messieurs ;
    C?est au peuple de choisir le mode de gouvernance ainsi que les dirigeants dont il a r?ellement besoin. Ainsi que les institutions ? m?me de renforcer la d?mocratie ; une d?mocratie inclusive et participative.
    Une fois de plus, concernant la question de l?alternance ou non en 2015 d?une part, le referendum s?impose et seul le peuple souverain est appel? ? assumer pleinement sa responsabilit? afin de lever le voile sur la fum? noir qui plane sur notre cher et unique pays, le Burkina Faso.
    D?autre part, sur la question du Senat, le Mouvement Populaire des Jeunes(MPJ) estime qu?il faut de m?me augmenter les salaires et les indemnit?s des fonctionnaires d?ici septembre 2013 et diminuer aussi le prix des produits de grande consommation : Ce qui apparait ? notre sens comme l?un des soucis majeur de la population.
    Sur ce, je vous remercie.

    Ouagadougou, le 24 juillet 2013

  13. Mr zaida ?viter de dire que vous parlez au nom de la jeunesse.on ne pas de s?nat.on ne va pas que l article 37 soit modifi?.donc arr?te de nous faire chi?r avec tes histoire de referendum.

  14. zida il faut se taire pour le moment.NOUS SAVONS QUE TON PARTI UN PRODUIT DU CDP.TU VERRAS LE DIMANCHE NOTRE DEGRE DE RESISTANCE.CE N’EST PAS DANS TA POCHE QUE PROVIENDRAIT L’ARGENT POUR LE REFERENDUM.ET CE SERAIT DES CORRONPUTS COMME TOI QUI VONT OPTER POUR LE OUI.VIVE LE BURKINA SANS BLAISE!

  15. Si Blaise Compaor? lui m?me a fuit la question sur le senat lors du point de presse conjoint avec Macky SALL, c’est parce qu’il sait que les arguments qui soutiennent la cr?ation du senat au Burkina ne r?sistent pas ? la critique.Car les raisons qui ont conduit au rejet du bicameralisme en 2002 sont d’actualit?. Mais si des avanturiers ou Bl?goudistes comme Pascal Za?da pr?sident d’une bande de Zombies veulent delecter le miel suicidaire du Senat qu’ils s’affichent r?ellement au lieu de ricanner des arguments pu?riels et diarrh?iques!

  16. Des conditions pour le SENAT de ta part est une trahison de ta part et ta course s’arr?te l?. Tu es devenue une gallette:les deux faces br?l?es.

  17. Pascal Zaida, on en a marre de ton r?f?rendum. organisez et mettez Zacharia comme pr?si de la CENI, Guiro comme comptable, et Alain Edouard comme charg? de com. Le jour de r?f?rendum,vous avez int?r?t ? organiser le scrutin au ciel. Si c’est dans Burkina l?, 274 mil Km2 sera trop petit pour le clan compaor? et le peuple. Zaida, selon toi, prquoi tous les gars de CDP se taisent actuellement? Parce que chacun pense ? son avenir personnel. Si ?a tombe(et ?a tombera) tu rendras t?moignage. Le peuple te tiens ? l’oeil. Vendu de la derni?re g?n?ration

  18. lrche cut tais toi! demande a laver les habits de francois ou blaise ils te payerons encore mieux! de combien de personnes parlez vous? association fantome de 3 a 5 personne! garribout!!!!!

  19. Franchement, avons-nous besoin de r?f?rendum pour instaurer la limitation des mendants pr?sidentiels chez nous au Faso? Qui aujourd’hui au Bukina ne souhaite pas qu’il y ait limitation des mandats pr?sidentiels? sauf le CDP et ses acolytes. Je demande ? Pascal Zaida de jeter un coup d’oeil sur la question du faso.net ? propos d’un r?f?rendum sur l’article 37. Il aura la r?ponse et des commentaires bien fournis ? cet effet. Pas besoin d’aller au r?f?rendum. NON AU S?NAT, ? LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *