Marché financier régional : Un séminaire d’échange autour du Plan stratégique 2014-2021

496 0
Le présidium à l'ouverture du séminaire, le Conseiller technique du ministre de l'Economie et des Finances(au milieu). Photo:B24
Le présidium à l’ouverture du séminaire, le Conseiller technique du ministre de l’Economie et des Finances(au milieu). Photo:B24

Les acteurs du marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sont en réunion ce jeudi 25 juillet 2013 à Ouagadougou dans l’optique de mener la réflexion autour du plan stratégique  2014-2021.

Organisé par le Conseil régional de l’Epargne publique et des marchés financiers (CREPMF), ce séminaire a regroupé les acteurs du secteur financier des pays membres de l’Union, avec comme objectif d’apporter à travers des échanges francs et constructifs  des amendements au plan stratégique dont il s’est doté, et de l’approuver.

Les participants vont mener la réflexion sur les thèmes suivants : la situation diagnostique du marché financier régionale de 1998 à mars 2013, la méthodologie d’élaboration du plan stratégique 2014-2021, et enfin les résultats obtenus jusqu’alors.

Selon la directrice du contrôle interne et de la conformité Monique G. Obré, par ailleurs responsable du projet, cette rencontre devrait parvenir des conclusions et recommandations à même de contribuer au développement du marché financier régional de l’UEMOA.

Photo de famille des participants. Photo:B24
Photo de famille des participants. Photo:B24

La mise en œuvre de ce plan devra permettre  d’accroître la visibilité du marché, d’assurer sa promotion auprès des émetteurs et des investisseurs, d’améliorer son fonctionnement,  d’asseoir une meilleure régulation, une surveillance renforcée des intermédiaires et une bonne gestion des risques systématiques.

Le rôle du marché financier régional, n’est plus à démontrer. Aujourd’hui réalité, «il a permis de mobiliser près de 3 170 milliards de F CFA pour financer les économies de l’Union et d’entamer l’essor de l’actionnariat populaire», a précisé le président du CREPMF, Jeremias PEREIRA.

Dans la perspective d’accompagner la vision du plan stratégique qui est de «faire du marché financier régional une place africaine attractive et sécurisée pour un financement durable des économies de l’Union»,  il est important, selon lui, de résoudre les questions cruciales liées à son développement et sa vulnérabilité aux chocs exogènes.

Le conseiller technique Yamsékré Tiendrébéogo qui a présidé la cérémonie d’ouverture du séminaire, au nom du ministre de l’Economie et des Finances est convaincu de cette vision.

Il  a souhaité que le plan stratégique s’oriente, entre autres, autour de l’accroissement de l’attractivité du marché et sa contribution au financement des économies de l’Union, du renforcement de la protection des épargnants, de l’ancrage institutionnel régional et international, du renforcement de la coopération inter-africaine et internationale.

Boureima LANKOANDE

Pour Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *