Campagnes de reboisement: AIDE 21 insiste sur la nécessité d’aller au-delà

442 0
-

En son Conseil des Ministres du 25 juillet 2013, le gouvernement a décidé que le lancement officiel de la campagne de reboisement / reforestation 2013 aura lieu le  26 juillet 2013 à Dori dans la province du Séno, sous le thème « Un ménage, un plant pour notre diversité biologique ».

Le Réseau professionnel Afrique International pour le Développement et l’environnement au 21ème siècle dont la mission est de contribuer à la protection et à la conservation des ressources naturelles et de la biodiversité en Afrique tire la sonnette d’alarme sur cette nouvelle habitude à laquelle nous ont habitué nos gouvernants à l’occasion des campagnes de reboisement / reforestation. Depuis deux ans, la nouvelle tendance du ministère de l’environnement et du développement durable incite à reboiser de manière responsable. En effet, il ne s’agit pas de mettre en terre des quantités importantes d’arbres si l’on n’est pas en mesure d’en prendre soin. Il est donc compréhensible que dans ce souci de responsabilisation des populations mais aussi de facilités dans l’entretien, chaque ménage plante un arbre en vue de préserver la biodiversité. Si un tel thème pourrait apporter un plus dans l’environnement domestique urbain ou rural, il reste que de telles actions ne seront qu’une goutte d’eau dans la mer face aux grands enjeux que notre pays a à faire face.

Dans cet article proposé par AIDE 21 – Burkina Faso, nous expliquons les causes essentielles du déboisement / déforestation au Burkina Faso. Il faut nécessairement comprendre qu’aucune solution durable ne sera trouvée si l’on ne choisit pas de s’attaquer au mal à la racine c’est-à-dire aux causes profondes de la dévastation du couvert végétal burkinabè. Car les enjeux liés à la forêt et à sa préservation sont vitaux pour la survie des populations elles-mêmes. C’est en vue d’apporter une contribution globale à la protection, la conservation et la régénération des ressources de la forêt que nous proposons aussi des pistes de solution qui s’inscrivent dans la durabilité. En espérant que notre réflexion permettra de susciter un véritable débat sur le besoin d’une véritable politique inclusive de la gestion des ressources forestières, nous vous souhaitons une excellente lecture

Trouver à ce lien le document entier, Contribution à la politique de reboisement au Burkina Faso pour téléchargement.

Mamoudou BIRBA et Yda Alexis NAGALO

AIDE 21 – BURKINA FASO

www.aide21.com

[email protected]



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. je suis convaincu de la n?cessite de ce genre d?article. je remercie les auteurs et encourage les autres membres du r?seau AIDE21 ? leur emboiter le pas.
    Bravo et bonne continuation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *