Marche-meeting du 28 juillet contre le sénat : Grande mobilisation à Ouaga

1045 25

Pendant que les élections visant à désigner les représentants des collectivités territoriales au sénat se déroulaient dans le calme à Ouagadougou, l’opposition a rebeloté ce 28 juillet à la Place de la Nation contre le sénat et la modification de l’Article 37 de la Constitution. Cette fois-ci, il n’y a  pas eu de gaz lacrymogènes et la mobilisation était plus forte que celle du 29 juin 2013.

Les manifestants à la Place de la Nation ce 28 juillet 2013 (Ph : B24)
Les manifestants à la Place de la Nation ce 28 juillet 2013 (Ph : B24)

A l’appel de l’opposition, plusieurs milliers de Ouagalais ont envahi les rues de Ouagadougou ce dimanche 28 juillet 2013 pour dire non au sénat, à la modification de l’article 37  et de façon générale au système de gouvernance du régime au pouvoir au Burkina.

Les manifestants sur l'Avenue Kwameh Nkrumah vus depuis le Rond-Point des Nations-Unies (Ph : B24)
Les manifestants sur l’Avenue Kwameh Nkrumah vus depuis le Rond-Point des Nations-Unies (Ph : B24)

Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition, n’a pas souhaité avancer de chiffres, mais il estime que la mobilisation de ce 28 juillet « dépasse celle de la fois dernière », c’est-à-dire du 29 juin. En effet, la Place de la Nation était pleine au retour de la marche qui a suivi l’itinéraire prescrit.

Consignes respectées

Il faut noter que les consignes prescrites par le Chef de file ont été respectées, à part quelques jets de pierre de manifestants sur les forces de l’ordre au Rond-Point des  Nations-Unies. Mais le service d’ordre a su calmer les ardeurs. La marche s’est en général passée dans le calme. Les manifestants tenaient des branches d’arbre et des balais qu’ils utilisaient pour balayer de temps en temps les rues.

Pour Zéphirin Diabré, les manifestants ont « démontré que l’opposition burkinabè  est une opposition responsable ».

Le CDP, « c’est maïs » !

Les manifestants sur l'Avenue de la Nation repartant vers la Place de la Nation (Ph : B24)
Les manifestants sur l’Avenue de la Nation repartant vers la Place de la Nation (Ph : B24)

Au meeting qui a suivi, Zéphirin Diabré a tenu un discours rassembleur. A l’adresse des syndicats, il a lancé que  « nous ne sommes pas les ennemis des travailleurs (et) des syndicats ; nous sommes les ennemis des sénateurs (et) de ceux qui veulent un pouvoir à vie ». Il a appelé à un rassemblement autour du « changement ».

Zéphirin Diabré a appelé au rassemblement autour du changement (Ph : B24)
Zéphirin Diabré a appelé au rassemblement autour du changement (Ph : B24)

« L’opposition n’a jamais dit que c’est elle seule qui fera le changement dans ce pays,» précise-t-il avant d’ajouter : « L’opposition dit et redit que c’est aux Burkinabè de choisir librement et démocratiquement la politique économique et sociale qui mettra en œuvre le gouvernement de l’alternance ».

Marche 28 juillet capture
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Pour ce qui concerne l’opposition, Zéphirin Diabré affirme qu’elle est plus que jamais soudée et la mobilisation de ce dimanche l’amène à dire que désormais, « le CDP, c’est maïs » !

Lire aussi:

Marche contre le sénat à Bobo : Grande mobilisation, dégénération, rassemblement à nouveau

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 25 commentaires

  1. le fan de Assimi Koanda |

    le s?nateur , tu as tout dit ! les 2 gars des balais n’ont qu’a demand? ? feu robert gu?i !! lui qui voulait balayer ,fut balay? au finish ! sam karim et le petit bambara ! attention !!!!!!

  2. le fan de Assimi Koanda |

    une chose est s?re ! les anciens opposants se font niquer par z?phyrien ! il profite d’eux pour propulser son parti de frustr?s ! merde !!!!!

  3. La d?mocratie c’est bien car c’est elle qui permet toutes ces manifestations mais il ne faut pas assimiler cela ? de la pagaille.J’ai de la peine au coeur quand je vois de jeunes artistes comme Smokey, Samk le jah et Dick makus qui se laissent malmener par des politiciens.
    ces artistes talentueux que j’appr?cie mais qui n’ont pas pas compris qu’ils peuvent insullter et critiquer dans leurs chansons le pouvoir mais malheureusement comme ils sont limit?s ils n’ont pas compris que une fois au pouvoir l’opposition devient le pouvoir et les chansons qu’ils ont chant? s’appliquent au nouveau detenteur du pouvoir.
    C’est la dialectique de la sociologie politique car rien n’est statique mais dynamique.
    c’est parce qu’il y a la libert? d’expression suscit?e par blaise compaor? et son CDP que vous pouvez vous exhiber comme vous le faites.
    En politique l’ami d’hier peut devenir l’ennemi d’aujourd’hui et l’ennemi d’hier l’ami d’aujourd’hui…
    Ou ?tait SARAN SEREME ?
    Ou ?tait Z?phirin DIABIRE?
    Ou ?tait ABLASSE?
    jeunes artistes ne grillez pas en vous laisser utiliser par les politiciens.
    Ou est pass? l’?minent et talentueux adama DAICO? il os? se tromper en jouer la carte de GBABO.
    Il n y pas de saints en politique.
    Moi je fais la politique depuis plus de 30 ans donc c’est un conseil de grand fr?re.ne vous m?lez pas de jeu dangereux qui n’est pas celui d’artistes.

  4. levons nous d?s demain matin pour envahir le gouvernorat ? bobo pour exiger la lib?ration pure, simple et sans conditions de nos camarades arr?t?s.les vrai luttes ne font que commencer.nan lara an sara

  5. Peuple du vrai Burkina, tu t’es enfin r?veill?, tu t’es enfin lev?. Ne t?assoies plus car la victoire n’est pas loin. Et n’oublie pas que la victoire est dans les mains du peuple, donc dans tes mains ? toi. Peuple, tu as souffert mais tu vas ?tre d?livr? bient?t car Blaise et son CDP ont sign? leur arr?t de mort en votant ce matin les s?nateurs. Blaise, les Bonze du CDP, les S?nateurs seront br?l?s et carbonis?s et le PEUPLE va bient?t r?cup?rer TOUS ses biens. La VICTOIRE est au bout et n’est pas loin. Beaucoup de gens vont fuir le pays et nous le laisser. NAN LARA AN SARA.

  6. Etre grand, c’est soutenir une grande cause, disait Shakespeare (hamlet) Et Le peuple burkinab? vient une de plus de prouver qu’il est un grand peuple ? travers la mobilisation lors de cette marche car cette cause et noble d’?tre soutenue Que ceux qui ont des yeux pour voir, voyent!!!

  7. Bravo au peuple vaillant et responsable! F?licitations ? tous et ? Zeph pour l’engagement pour le changement. Plus que jamais, le peuple est debout pour dire non ? la malgouvernance et tracer les voies du changement! Bravo ? tous, camarades, fr?res et soeurs et amis du Faso, le pays des hommes int?gres, le pays r?el! Au peuple, la victoire!

  8. F?licitation pour cette mobilisation, je pense que la victoire n’est plus loin.
    Une chose est claire, faut que les burkinab? sachent que sans bain de sang ce r?gime ne partira pas.

  9. La d?mocratie par d?finition c'est le pouvoir du peuple par le peuple. Au Burkina cette d?finition ne tient plus ou ne tient pas. Ici la d?mocratie est la volont? des gouverants. Le peuple ne compte plus dans l'exercice du pouvoir. L'imposition du senat par le r?gime est un signe qui montre que le pouvoir n'appartient pas au peuple et il n'a aucune consid?ration pour ce peuple. Le peuple a dit non au senat et le pouvoir d?mocratique doit se conformer ? la volont? de peuple. Le senat ne changera pas la d?mocratie burkinab? tant que les dirigents ne vont pas chang?. Ce pas le nombre des institutions qui vont la d?mocratie. Alors dirigents du Faso ne vous cachez pas derri?re vos int?r?ts ?goistes pour imposer le peule ce qu'il ne pas. Le mement venu le peuple demandera et installera son senat. Plus que jamais, le vrai peuple est d?termin? ? prendre son destin en main car le pays est au bord du gouffre entrain? par un groupe d'individus.

  10. Je vous disais que la diaspora sera pr?sente, nous y ?tions, c?est en ?tant ? l?ext?rieur qu?on voit l?ampleur du feu de sa maison qui brule, nous sommes l??il du Faso a l?ext?rieur et ce que nous voyons de ce qui se passe ? l?int?rieure de notre pays est catastrophique : corruption a grande ?chelle, l?injustice, des gouvernants pr?tentieux qui oublient son peuple en souffrance, et un pr?sident qui fait le sourd. Bravo a zeph pour son courage et sa fa?on de voir le Burkina gagnant dans l?avenir. Cette marche ?tait un succ?s. Maintenant il est temps que l?alternance prenne la place et ferme le robinet de la corruption pour l?avancement de notre pays. Disons encore non au s?nat, disons encore non au pouvoir corrompu de Blaise Compaor? et son ?quipe. Cette marche ?tait pacifique et sans haine, malgr? les gouvernants vampires, notre sagesse africaine a pris le dessus, une sagesse africaine qui nous dit qu?en opposant la violence a la violence, la haine a la haine, on applique une vieille philosophie qui ne donne pas de bon r?sultat. Continuons la lutte jusqu?au d?gagement d?un pr?sident qui joue avec son peuple.

  11. Zeph felicitation. Il y a des gens que le Burkina Faso va vomir et ils vont zaper ? pied et en petite culotte pour aller au Ghana

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *