Chassés des cités, les étudiants s’en prennent à des véhicules de l’État

Un véhicule en feu sur l'avenue de l'entente. Ph.B24
Un véhicule en feu sur l’avenue de l’entente. Ph.B24

Ouagadougou a été cette après midi de jeudi le théâtre d’affrontements entre force de l’ordre et étudiants locataires des cités universitaires. Ces derniers, chassés des cités, s’en sont pris à des véhicules de l’État dont un certain nombre est parti en fumée.

La tension créée ce mercredi par la décision de fermeture des cités et restaurants universitaires est montée d’un cran l’après midi de ce jeudi. Dans les quartiers de la ville abritant des cités universitaires, Kossodo, Patte d’Oie et Gounghin, mais aussi dans les environs de l’Universités de Ouagadougou, les usagers des voies ont pu s’en rendre compte: des pneus et même des véhicules brûlés sur la voies, une épaisse fumée noire dans le ciel et une forte odeur de gaz lacrymogènes.

Selon les informations que nous avons pu recueillir auprès de certains étudiants et des riverains des cités universitaires de la Patte d’Oie et de Gounghin, c’est dans l’après midi que la police est venue pour déloger les étudiants à coup de gaz lacrymogène. Il s’en est suivi un affrontement entre étudiants et  force de l’ordre. Résultats, des quartiers enveloppés par une épaisse fumée noire.

Ce qu'il reste de trois véhicules à Kossodo. Ph. Bénéwendé
Ce qu’il reste de trois véhicules à Kossodo. Ph. Bénéwendé

Les étudiants s’en sont à nouveau pris à des véhicules de l’État, incendiant quelques uns cette fois. Des chiffres que nous avons pu obtenir et de ce que nous avons pu voir, deux (02) véhicules ont été incendiés sur l’avenue de l’Entente à Gounghin, quartier qui abrite une cité universitaire. Un (01) troisième véhicule a été incendié sur le boulevard Charles De Gaule, et un (01) quatrième dans le quartier Patte d’Oie, abritant également une cité universitaire. A Kossodo où les dégâts ont pris de l’ampleur, des sources non officielles font état, provisoirement d’une dizaine de véhicules partis en fumée.

Le capitaine Taboré Haïdara, chef des opérations à la brigade nationale des sapeurs pompiers, que nous avons joint au téléphone, a indiqué que ses hommes étaient encore sur le terrain et qu’il ne disposait pas encore de chiffres exacts à propos des véhicules incendiés.

En rappel, les autorités ont décidé d’arrêter les services des œuvres universitaires pour les vacances, une décision qui provoque la colère des étudiants, qui la trouvent injuste et tombée sans avertissement. Pour manifester leur désapprobation, ils avaient saisi 18 véhicules à la Patte d’Oie, dans la matinée du jeudi.

 

Justin Yarga,

Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

22 commentaires

  1. Prions pour le Burkina Faso surtout en ce jour o? nous devions c?l?brer (historiquement) le 53?me anniversaire de l'ind?pendance de notre cher patrie.Puisse Dieu b?nir le Burkina Faso par l'interm?diaire de Saint Abel que nous comm?rons aujourd'hui.

  2. Puisse Dieu veiller sur le Burkina Faso.F?licitations ? nos P?res Ev?ques qui ont vus juste en rappelant (? temps et ? contre temps) dans la lettre pastorale adr?ss?e aux hommes de bonne volont? que « la soci?t? burkinab? a profond?m?nt chang? ».

  3. Je pense que pour le senat c’est fini mais bonjour les revendication tout azimut jusqu a l esoufflement du pouvoir.

  4. La fermeture des sociaux tient du fait que c est le lieux de mobilisation des marcheurs contre le senat.

  5. Dieu! sauve le burkina faso! notre paix se degrade de jour en jour.

  6. tout ce qu’on fait dans ce monde en mal ou en bien est pour soi-meme;et tout bien ou mal se reconstitue sur soi ou sur sa progeneture.mr le president,attention au retour du baton;et je crois qu’il est en train de venir.

  7. meme si vos enfants ne frequente pas ici,au moins il fallait laisser les ?tudiants pendant les deux mois dans les cit?s sans la restauration.c’est cruel.quelles bonnes relations le gouvernement peut-il encore esperer des ?tudiants?continuer ? les former;ils seront costaud un jour.

  8. Cela n’est rien si le gouvernement ne fait pas volte-face. Ce n’est qu’une lucarne de ce qui vient dans un futur non loin

  9. vous savez tous que notre cher pr?sident est coinc? soit il installe le s?nat ce qui lui permettra de modifi? l’article 37 et se repr?sent? soit il attend tranquillement la fin de son mandat et comme il ya bcp de gens qui veulent sa t?te vont profit? et voila les ennuis commence alors je pense qu’avant tout c’est un grand fr?re ,ne jetons pas l’huile au feu la guerre n?arrange personne

  10. POLITIQUES BURKINAB? : QUAND VRAISEMBLABLEMENT LES ?TUDIANTS PAYENT CASH LEUR SOUTIEN ? L?OPPOSITION CONTRE LA CR?ATION DU S?NAT !!!!

    LES VOIX DE LA POLITIQUE SONT INSONDABLES ET IMP?N?TRABLES avons-nous souvent coutume de le rappeler chaque fois que besoin est pour ?tayer un peu plus nos analyses. LE BURKINA FASO avance tout doucement et dangereusement vers UNE CRISE SOCIALE SANS PR?C?DENT savamment organis?e et orchestr?e par les tenants du pouvoir actuel qui pensent pouvoir ainsi s?accrocher par tous les moyens et particuli?rement par LA R?PRESSION SAUVAGE ? un pouvoir qui vraisemblablement est en train de les abandonner lamentablement et pitoyablement.

    Ce qui nous a ?t? donn? de voir et d?entendre suite ? la d?cision unilat?rale prise de demander aux ?tudiants burkinab? de lib?rer LEURS CHAMBRES pour 2 mois ? savoir AO?T ET SEPTEMBRE 2013 aux motifs que ce sont LES VACANCES UNIVERSITAIRES et que les r?glements de fonctionnement des ?uvres universitaires le stipulent clairement, est UNE GRAVE FUITE EN AVANT car en v?rit? nous pensons que les ?tudiants payent cash leur soutien aux diff?rentes marches de l?opposition burkinab? contre la mise en place de la tr?s controvers?e INSTITUTION DU S?NAT.

    Nous avons ?cout? avec l?air tr?s ?bahi les raisons avanc?es par les responsables du Centre National des ?uvres Universitaires (CNOU) qui pr?textent UNE SOI- DISANTE NORMALISATION des ann?es universitaires qui depuis plus de 5 ans demeurent entrecoup?es et l?on ne sait pas exactement si le d?calage et le chevauchement entre les diff?rentes ann?es universitaires ont pu ?tre rattrap?s. Nous pensons que NON !! Nous avons ?t? aussi ?TUDIANT et nous savons que c?est seul pendant le mois D?AO?T que le restaurant universitaire est ferm? pendant que les ?tudiants demeurent toujours en cit? universitaire et se d?brouillent pour se restaurer. Et c?est d?s le 1er SEPTEMBRE que le restaurant rouvre pour le bonheur des ?tudiants.

    Nous pensons que c?est UNE D?CISION POLITIQUE qui cache tr?s bien quelque chose de louche pour les jours ? venir et c?est donc UNE D?CISION INOPIN?E de fermer les cit?s universitaires de OUADAGOUGOU pour les mois de AO?T ET SEPTEMBRE qui n?augure rien de bon pour tous les burkinab? d?une mani?re g?n?rale. D?j? nous savons que c?est pendant le mois de SEPTEMBRE que LE FAMEUX S?NAT sera mis en place et L?OPPOSITION a d?j? averti de sortir ? nouveau dans les rues pour manifester. En ramenant tous les ?tudiants chez eux, LE POUVOIR COMPAOR? punit d?abord les ?tudiants pour s??tre alli? ? L?OPPOSITION et ensuite il pense surtout pouvoir couper UN SOUTIEN IMPORTANT ET INESTIMABLE qu?est LA JEUNESSE ESTUDIANTINE pour le combat de L?OPPOSITION dans ses manifestations prochaines ? venir des mois D?AO?T ET DE SEPTEMBRE 2013.Pourrait-on dire comme AVERTISSEMENT AU POUVOIR COMPAOR? qu?il n?y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir et plus sourd que celui qui refuse d?entendre. ? bon entendeur salut !!!!

    QUE DIEU LE P?RE TOUT PUISSANT SAUVE LE BURKINA FASO…………LE GRAND ZAPATA !!!!

  11. C’est dommage de voir les autorit?s universitaire et de la IVeme r?publique jeter les ?tudiants dans la rue et apr?s crier a l’incendie de v?hicules publiques. Les ?tudiants sont les enfants du peuple et a mon avais c’est l’argent du peuple qui sert a entretenir le service social universitaire et non celui d’un individu quelconque. ?tudiants, vous avez mon soutien.

  12. La source du mal, c’est Blaise Compaor?. Le traitement ne peut qu’?tre le d?part de Blaise Compaor? de Kosyam. Un point,un trait! Qu’est-ce qu’un soul?vement populaire?

  13. que cherche les autorit?s de ce pays? nous savons tous qu'avec le boom minier il ya l'argent au faso;alors pourquoi adopter de telle decision ? l?encontre des Etudiants? nous savons que vaut enfants etudient ? l'exterieur du pays, mais pardon laisser les etudiants d'ici en paix

  14. MERCI A TOUS LES ETUDIANTS, QUE LA LUTTE CONTINUE.

    VOUS ETES LES FUTURES DIRIGEANTS DE CE PAYS ET VOILA QU’ON VA CHASSE COMME DES RATS.

    C’EST PAS NORMAL!

  15. bien dit Alias avec ces 36 milliar il pouron payer d’autre vehicul. epuis ce president l? il atend quoi pour partir???

  16. Bien dit Alias. Y a quelque chose comme 36 milliards pour le s?nat; c’est que l’argent dans le pays pour tous. On maintient..

  17. courage les gars ya 36 milliard pour le sena donc ya l argent dans le pays

  18. Le systeme politique veut reveiller les lions qui dorment !

  19. C? parti pour une nouvelle crise l’UO ajout? a la crise sociale et au senat. Le chant du cygne ou le depart du roi avan 2015?

  20. hum, ca commence mal notre pays!!h? Dieu epargne nous des bruit d'ak47

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page