Santé : L’hépatite et la population camerounaise

434 0

 

-

Près d’un quart de la population au Cameroun, est atteinte par l’hépatite B et C ; les hépatites virales touchent ainsi plus de cinq fois de personnes que le VIH soit environ 4,5 millions  de Camerounais.

La maladie tue dix mille (10 000) personnes par ans selon la Société camerounaise de gastro-entérologie. Ce qui a amené les organisations nationales camerounaises et internationales à prendre la forte décision d’agir.

A l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite, ce dimanche 28 juillet plusieurs actions ont été organisées dans le  cadre de la riposte : une vaste campagne de sensibilisation au Cameroun, avec au programme des tests de dépistage et des vaccinations gratuites ainsi qu’un cycle de conférences.

«Suivant les enquêtes épidémiologiques, environ 13% (des Camerounais) souffrent de l’hépatite C et 10% de l’hépatite B » a affirmé le ministre de la Santé André Mama Fouda ; alors que la moyenne mondiale tourne autour des 6%.

Au regard de la situation alarmante, le ministre, a rendu en 2005 gratuit l’accès au vaccin contre l’hépatite virale B pour les enfants de moins d’un an, dans le cadre du Plan élargi de vaccination, dans l’objectif d’immuniser au moins 85% de la jeune génération en 2009.

L’hépatite B et l’hépatite C sont des maladies virales qui s’attaquent au foie, où elles peuvent causer une infection chronique et, ainsi, créer un risque important de décès par cirrhose ou cancer du foie.

Il est donc grand temps que des efforts énormes soient concentrés à la lutte contre cette maladie, à travers une volonté politique affichée, car jusque-là, c’est le VIH qui retient toutes les attentions.

Boureima LANKOANDE pour Burkina24

Source : rfi.fr



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *