Situation nationale: Le PA.RE.N prône l’option de la désobéissance civile

819 19
Tahirou Barry, Président du PAREN. Ph. T.Barry
Tahirou Barry, Président du PAREN. Ph. T.Barry

Ceci est une déclaration du parti pour la renaissance nationale (PAREN) sur la situation nationale. Signée du président du parti, Tahirou Barry, la déclaration revient sur les récents propos du Chef de l’État au sujet du Sénat. Le PAREN suggère “des actions énergiques [pour] les prochains jours, en l’occurrence la désobéissance civile et ce conformément à l’article 167 de la constitution.” Lisez plutôt.

  Apres avoir refusé de s’exprimer sur la question du  sénat au Burkina suite à l’interpellation de la presse nationale lors de la visite du président sénégalais le 22 juillet dernier, c’est à l’extérieur du pays que le président Blaise COMPAORE a décidé de s’illustrer tristement sur cette brûlante actualité. En ce 30 juillet à Yamoussokro sur la terre du chantre de la paix, Felix Houphouët BOIGNY, le Chef de L’Etat  a laissé entendre ceci : « Le sénat va être mis en place…. Jamais à Paris ou en Amérique, une marche n’a changé une loi ni la constitution ».

A travers ces propos, Blaise  COMPAORE entonne sans sourciller la trompette de la discorde tout en falsifiant délibérément les écritures de l’histoire en terre étrangère. En refusant d’entendre le cri de détresse de tout un peuple symbolisé par la gigantesque marche du 28 juillet dernier et les actions de protestations dans certaines villes du pays, le président a choisi de démissionner de sa responsabilité « d’incarner et d’assurer l’unité nationale » conformément à l’article 36 de la constitution.

Dans le fond, la sortie du président est une trahison de l’histoire et un attentat à la mémoire des grands hommes qui se sont vaillamment illustrés dans des manifestions pour faire aboutir des revendications justes et légitimes. Il s’agit, entre autres, de Gandhi (Mouvements et marche en faveur des milliers de fermiers sans terre, contre la taxe sur le sel, contre les discriminations etc.), Martin Luther KING en Amérique (Affaire Rosa Park avec pour conséquence la décision de la cour suprême des USA déclarant illégale la ségrégation dans les autobus et autres lieux publics), Nelson MANDELA en Afrique du Sud (longue lutte contre l’apartheid ayant abouti  à son abolition). Quant à la France, ceux qui suivent l’actualité se rappellent, comme si c’était hier, des vives contestations de la jeunesse qui ont fait reculer le pouvoir sur la loi portant Contrat de Première Embauche (CPO).Chez nous, au Burkina, il serait malsain de ne pas reconnaitre  que c’est suite aux nombreuses manifestations dans l’affaire Norbert ZONGO que la clause limitative du mandat présidentiel a été rétablie.

Dans la forme, s’exprimer sur des questions nationales de grande sensibilité depuis l’étranger  révèle une fois de plus l’obsession du Chef de l’Etat à plaire aux autres plutôt qu’à son propre peuple. Dans son exemple sur la France, qu’il s’inspire au moins de Nicolas SARKOZY qui s’est toujours efforcé de ne pas évoquer les questions internes de son pays à l’extérieur. Un chef d’Etat tire sa légitimité de son peuple et non dans les salons des grands hôtels des pays étrangers.

Maintenant, on sait désormais la pensée du maître, point besoin d’épiloguer sur l’action des courtisans. Le président a décidé d’installer notre pays dans un engrenage infernal pour assouvir ses ambitions personnelles. Or, quand le pouvoir n’est pas exercé dans l’intérêt du peuple, il devient illégitime.

Le PAREN appelle à une véritable réorganisation de tous les patriotes pour s’opposer au Senat de Blaise COMPAORE. Des actions énergiques doivent être menées dans les prochains jours en l’occurrence la désobéissance civile et ce conformément à l’article 167 de la constitution. Une remobilisation de tous s’impose et ce, quelque soit leur nombre, car reconnaissons avec Ghandi « qu’un homme conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que 10 000 hommes endormis et soumis »

Tahirou BARRY

Président du PAREN.

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 19 commentaires

  1. Le pouvoir a aveugler le capitaine avec tous ses acolytes mais face au m?pris du peuple leur chute est proche et sera douloureuse. On ne cultive pas la paix dans l’injustice, les d?tournements, le m?pris du peuple, la d?magogie,l’exploitation humaine

  2. Pour une fois nous demandons de tout coeur au Pr?sident d’?couter le vrai peuple. Ne forcez pas d’installer le SENAT. Les r?actions d’un peuple dos au mur sont impr?visibles. Vos proches ne vous aiment pas , ils vous poussent droit dans le mur. Reagissez

  3. Nous sommes vraiment d??u pour tous ceux qui restent sourds aux cris du peuple. Voyez vous, la SONABEL a vol? le peuple pendant des ann?es. Dieu a rendu justice au peuple en d?truisant ses installation. Attention au r?gime COMPAORE car les reaction d’un peuple dos au mur son impr?visibles. La sagesse voudrais qu’une fois vous ?coutez le peuple et non ceux qui vous flatent. D’ailleurs ils ne vous aiment pas ils veulent votre chute. Rappelez vous les elections de 1991 o? meme les militant du ODP/MT n’ont pas ?t? avez vous d’o? le taux le plus bas de l’histoire.

  4. mr ben,je crois que les burkinab? ont mis trop d’eau dans leur vin et ce pendant longtemp;voil? pourquoi on est dans cette salle situation.la mod?ration ne marche plus.

  5. que chacun mette de l’eau dans son vin car c’est facile d’allumer le feu mais difficile de l’?teindre. de plus la rue n’a jamais ?t? une bonne solution. l’exemple de l’egypte et de la tunisie est l?. que ca nous serve de le?on.

  6. bien dit mr barry blaise est une honte pr notre patrie qui est une terre paisible il a ete pyromane ailleur mais nous on ne veut que son depart.non non et non au senat n`en parlons pas de l`article 37

  7. je crois kil est entrain d,emboiter les pas de tandja,cest-? dire foncer droit dans le mur.wait and see

  8. ne payons les factures d’?lectricit?,d’eau ainsi que les impots parce c’est avec l’ argent de nos differentes factures qu’ils veulent prendre pour investir dans le senat afin de modifier le fameux et sacr? article 37 de la constitution du BURKINA FASO.atik?, pa toin y

  9. oui,et oui.tr?s bien parler mr le president du PAREN.ce notre president cherche ? se faire aimer cout que cout ? l’exterieur plutot qu’? aimer son peuple qui de surcroit l’a conferer sa legitimit?.le nouveau comportement contre le senat reste desormais la desobeissance civile ? l’egard de l’ETAT.

  10. Le peuple est pr?t. Donnez le top d?part et nous serons l?. Le rassemblement se fera o? et quand? R?gime pourri, ? Bas!

  11. je regrette mais Blaise ne connait pas l’histoire des grandes d?mocraties,il n’a qu’? avoir juste un peu d’amour pour son peuple!et reculer au moins une fois dans son histoire.Qu’il se rappelle aussi que Dieu ne l’aime pas plus que les autres hein!Si apr?s 27 ans de r?gne il ne sais toujours pas rendre service ? son peuple conscient,pas ? celui qu’il malm?ne jour et nuit,entendez par la les villageois dont la conscience est achet?e et ces proches acolytes.BLAISE M?FIE TOI DE NOUS,NOUS NE SOMMES PAS DES PLAISANTINS!

  12. Les Ivoiriens disent:quand on voit un poussin qui devriendra un coq et non une poule,on connait.C est a dire que blaise lui meme prepare sa chute mais plus le sommet est haut,plus la chute est rude.Blaise ta fin est proche…

  13. Nous vous soutenons jusqu’au bout. le r?gime de Blaise payera cher pour son m?pris du peuple et son ent?tement.Non au s?nat! non ? la modification de l’article 37! en avant pour la lutte.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *