Marché de Kaatr-yaar à Ouagadougou: Toujours bienvenue à poto-poto !

1329 0
Le marché de katr yaar ©  Burkina 24
Le marché de katr yaar © Burkina 24

Burkina 24 en a parlé en 2012 (cliquez ici), pratiquement à la même période. Mais une année plus tard, la situation n’a guère changé. La périphérie Est du marché de Kaatr-Yaar dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou s’appelle toujours Bienvenue à Poto-Poto“.

L’insalubrité et la boue se disputent encore avec les vendeuses de feuilles et légumes et les usagers de la route. Les vendeuses installées sur cette périphérie n’ont toujours pas rejoint le nouveau marché qui leur a été attribué, marché auquel elles reprochent de nombreuses imperfections (cliquez ici pour rappel).

L’ancienne équipe municipale a donc échoué à les déguerpir. Que prépare la nouvelle équipe ? Le nouveau maire de l’arrondissement 11, Ousmane OUEDRAOGO, répond. 

Katr yaar, un marché insalubre ©  Burkina 24
Katr yaar, un marché insalubre © Burkina 24

Burkina 24 (B24) :  Qu’est-ce qui explique l’insalubrité et l’occupation de la rue 29-173 relevant de votre arrondissement ?

Ousmane Ouédraogo (O.O) : C’est une  occupation anarchique. Avez-vous remarqué que la plupart des personnes ce sont les femmes qui vendent des condiments ? Elles sont tellement habituées au coin si bien qu’elles ne veulent pas quitter. Plusieurs fois nous sommes partis sur le terrain pour les déguerpir mais elles insistent.

Ousmane Ouédraogo, maire de l'arrondissement 11 © Burkina 24
Ousmane Ouédraogo, maire de l’arrondissement 11 © Burkina 24

Toutes celles qui sont là bas sont recensées et nous sommes allés les recaser dans un autre marché. Nous venons de prendre la mairie, nous sommes donc une nouvelle équipe et nous sommes entrain de mener les concertations pour voir dans quelles mesures on leur demandera de libérer la voie parce que c’est un domaine public et nous pensons nous y prendre par le dialogue dans les jours à venir.

B24 : Les produits vendus sont exposés à même le sol dans cette boue, quelle sera votre stratégie dans les jours à venir et pour l’hygiène et pour le changement des mentalités ?

O.O : Nous comptons les approcher et après désignation de 10 à 15 personnes à leur niveau, on va entamer les discussions en les sensibilisant. Nous leur demanderons de rejoindre leurs sites et de libérer surtout la rue.

Nous entamerons par la suite un processus qui impliquera les chefs coutumiers et religieux de l’arrondissement, les enseignants, les populations riveraines et les autochtones que nous avons déjà rencontrés aussi bien que d’autres que nous rencontrerons bientôt à savoir les hommes de médias, les fonctionnaires et les personnes de bonne volonté[…] en vue de mieux harmoniser le cadre de vie des habitants de l’arrondissement tout entier  afin que l’arrondissement alors situé dans la zone rouge puisse offrir des infrastructures de base dans les plus brefs délais (routes, écoles, hôpitaux) à ces quelques 220 000 âmes qu’il compte.

Aminata Belemviré (Stagiaire)
Pour Burkina 24


Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. ce n’est point en sensibilisant qu’il vont r?ussir ? les amener vers le nouveau march?.Avant eux d’autres personnes ont fait la m?me chose et rien a chang

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *