Thomas Sankara : La légende ne fait que commencer !

830 42

 

Image de Sankara sur un timbre. Ph. facebook "Archives d'Afrique".
Image de Sankara sur un timbre. Ph. facebook “Archives d’Afrique”.

De 1987 à nos jours, un quart de siècle. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, mais rien n’a réussi à faire céder la digue de l’histoire. Bien au contraire. Sankara, héros du panafricanisme, réapparaît en image et en parole, chez les jeunes Burkinabè, chez les Africains de la nouvelle génération.

Les effigies du père de la révolution burkinabè circulent plus que jamais, à la faveur des marches organisées par l’opposition politique contre le sénat. Les jeunes, qui, pour la grande partie, n’ont pas connu Sankara, ont tout de même appris de l’homme : son discours et ses actions sur l’autonomie et l’indépendance réelles de l’Afrique, son dévouement pour son peuple, et, plus loin, son sacrifice suprême.

Image de Sankara à la manifestation contre le sénat le 28 juillet 2013. Ph.Sidwaya
Images de Sankara et de Che Guevara à la manifestation contre le sénat le 28 juillet 2013. Ph.Sidwaya

Affiches ou autocollants de Sankara sur les engins, les murs de kiosques, les lieux publics, sur les écrans de téléphones, les réseaux sociaux, bref : L’image du père de la Révolution revient au galop.

A l’occasion des 25 ans d’assassinat de Thomas Sankara, Chérif Sy, interviewé dans Le Pays du 14 octobre 2012, disait : «  Vous savez, quand vous me quitterez, rencontrez n’importe quel jeune qui n’a pas 25 ans dans la rue, donc qui n’a pas connu Sankara, et demandez lui ce qu’il pense de Sankara. Voilà, c’est ça qui est simple. Vous quittez le Burkina, vous allez un peu partout en Afrique, vous, abordez des jeunes, dès que vous dites Sankara, vous avez des gens qui se regroupent autour de vous pour en parler. »

Sankara, au-delà des cercles politiques

Le Sankarisme va au-delà des partis politiques se réclamant de l’idéologie de l’homme. Nombreux sont en effet ces jeunes qui, ne militant pas dans des partis politiques, font la promotion de l’idéal sankariste. Sont de ceux-là par exemple, les leaders du Balai Citoyen, Sam’s K Lejah et Smockey.

Sur les médias internationaux, la légende se dessine. A Radio France Internationale, Claudy Siar insère désormais la voix de Sankara en fond sonore, dans la seconde partie de sa célèbre émission « Couleurs Tropicales ». Quant à Alain Foka, la couverture de la page facebook de son émission « Archives d’Afrique », n’est rien d’autre que l’image sur timbre du leader Sankara.

Ce qu’il a apporté au Burkina

L’homme du 4 Août 1983, dressant brièvement le bilan de ses actions, disait : « Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même, à comprendre que, finalement, il peut s’asseoir et écrire son développement ; il peut s’asseoir et écrire son bonheur ; il peut dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour ce bonheur. »  Ce prix, Sankara en a payé sa part. C’est aussi  cela qui lui vaut la légende d’outre-tombe. Une légende qui ne fait que commencer, à un moment où le peuple burkinabè est à la croisée des chemins.

Michel KONKOBO

Pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 42 commentaires

  1. NL,
    pas d’inqui?tude ? ce niveau je ne suis pas un passionn? de Blaise Compaor? mais admiratif de son combat patriotique pour son peuple et pour les autres peuples.
    Il n’y a pas plus fan de sankara que Blaise Compaor? car il ?tait pr?t ? donner sa vie pour lui.
    c’est l’histoire qui le dit, je n’ai rien invent

  2. Merci ? Thomas Sankara d'avoir sem? de bonnes graines, elles se pr?parent pour un avenir ? l'image de ce que vous m?me appeliez le Bonheur, Je t?moigne qu'?ffectivement Sankara est dans toutes les m?moires africaines et bien au del? !

  3. Le premier sankariste c’est Blaise COMPAORE et sans le capitaine Balise COMPAORE il n y aurait jamis eu de Revolution…

  4. je suis enti?rement d’accord avec ceux qui pensent que la l?gende ne fait que commencer mais le plus important c’est de savoir tirer les enseignements de sa vie pour les jeunes g?n?rations?

  5. J’ai eu beaucoup d’estime pour sankara ? cause de son int?grit?, sa culture,sa foi en ses convictions mais ?prouv? beaucoup de piti? pour lui car il avait en lui l’?me d’un martyr.

  6. L’int?grit? a toujours pay? sans qu’on ait besoin de se prostituer car je connais des gens qui ont occup? des postes tr?s impotrtants dans ce pays sous lamizana, zerbo,jbo,la revolution et sous la 4?me republique.la comp?tence n’a pas de couleur politqiue.
    je connais ?galement des femmes qui sont devenues ce qu’elles sont aujourd’hui ? cause des Moyennes Sexuellement Transmissible(MST) obtenues durant leur formations et les Postes Sexuellement Transmissibles (PST)qui ont conditionn? leur embauche ou les Promotions sexeullement Transmissibles (PST)ayant contribu? ? leur promotion professionnelle.
    Je sais seulement que ce qui n’est pas fait selon les normes n’est qu’?ph?m?re.

  7. mon fils TRAORE,
    choisis le camp de la v?rit? et tu vivras digne d’?tre appel? fils de Dieu car les vrais amis de Dieu sont ceux qui font sa volont

  8. Dieu merci,si vous ?tes croyants comme moi, je ne suis pas charlatan ni marabout.quand vous dites que j’en sais trop n’exagerons pas car moi j’?tais un simple observateur de cette p?riode .les vrais acteurs sont toujours l?,blaise compaor?,diendere gilbert,y? bongnessan ars?ne,yacynthe kafando,pierre ouedraogo,etc…
    sachez une chose je n’ai peur de personne sur cette terre si ce n’est allah le mis?ricordieux cr?ateur.
    Quand je vous dis que sankara ?tait tr?s accessible c’est une v?rit? car il sortait souvent ? v?loet tournait dans la ville pour discuter avec les gens et recuillir leurs avis.J’?tais amis ? un de ses beaux et comme ils connaissait ma position il m’a emmen? le voir ? plusieurs reprises dans l’espoir que j’allais changer.
    Une des choses qui emp?chait que je sois un bon revolutionnaire la rvolution criait sous tous les toits que LA RELIGION EST L’OPIUM DU PEUPLE.Moi j’ai mis toute ma foi en Dieu et on me dit que je suis dans le d?cor…
    J’ai eu ? dire ? sankara de vive voix que s’il ne r?orientait pas l’action politique du CNR la revolution burkinab? ?tait vou?e ? l’?chec et pour cause ? cette ?poque le TOGO avec EYADEMA, le MALI avec MOUSSA TRAORE,le BENIN avec KEREKOU, le NIGER et la c?te d’ivoire ?taient contre la revolution du burkina et donc contre sankara qui d?rangeait les chefs d’?tats africains lors des grandes rencontres.
    Le p?re spirituel de la France Afrique FOCART, le vieux HOUPHOUET BOIGNY et FRANCOIS MITTERAND avait d?j? planifi? la mort de la revolution burkinab? et on avait pas les moyens ni politique, ni financier, ni strat?gique ni militaire pour emp?cher la mort de la revolution burkinab? et partant de sankara.
    ce n’?tait qu’une question de temps.
    Voyez un peu ce qui s’est pass? dans le cadre du printemps arabe et ce qui se passe actuellement en SYRIE , on trouve des opposants ou rebels on les finance et on les ?quipe militairement et eux ils s’occupent du reste:on sont pass?s SADAM,KADAFI,BEN ALI,MOUBARAK?
    KADAFI a fait 42 ans au pouvoir mais ce qu’on ne dit pas c’est que sous KADAFI le peuple libyen vivait mieux que les peuples de certains pays europ?ens ou il y a la d?mocratie.
    la libye est l’un des rares pays africains qui n’avait pas d’expatri?s et m?me que KADAFI avait mis en place un gigantesque projet pour financer les projets des ressortissants libyens vivant ? l’ext?rieur de la libye.au burkina et au niger il y a assez de r?alisations en soci?t?s de trab=nsport, h?tels, etc
    a titre d’exemple j’ai fait tripoli dans les ann?es 90 et le sac de riz de 50 kg co?tait 2500 f cfa.
    la seule chose que mon exp?rience m’enseigne et que j’ai exp?riment? et v?rifi? c’est que celui qui s’accroche Dieu ne perd jamais car tout concourt au bien de ceux qui craignent et aiment Dieu.
    les Hommes peuvent te mentir,t’abandonner,te trahir mais Dieu jamais.
    renseignez vous sur ce que sont devenus SOME GASPAR,OTIS et les autres?

  9. M.Babamoussa, je vous invite ? aller jusqu’au bout de vos id?es. D?lier votre langue svp et dites nous ce qui s’est r?ellement pass?, car il semble que vous ?tes plus qu’un t?moin de la r?volution en disant que vous avez pu rencontrer M.SANKARA. Mieux vous avez discuter avec lui, je cite:”sankara ?tait tr?s accessible et j?ai eu l?occasion de lui dire de vive voix ce que je pensais de la Revolution.” De grace dites nous la VERITE!!! De quoi avez-vous peur??? M.SANKARA n’est pas du tout mon idole, parce que y a un autre aspect de la vie que j’aime davantage: je suis fonci?rement religieux et attach? aux questions spirituelles. Pour moi M.SANKARA avec son id?ologie communiste marxiste et sa mani?re de trait? cette question me laisse croire qu’il mal a compris la r?gion au m?me titre que C.Marx, Engel,Lenine… se sont tromp?s au sujet de Dieu si je consid?re leurs ?cris. Alors une fois de plus, dites nous la VERITE. Nous les jeunesse, qui n’avons pas connu M.SANKARA et la r?volution. Je vous remercie d’avance

  10. Permettez moi de vous dire que sankara ?tait tr?s accessible et j’ai eu l’occasion de lui dire de vive voix ce que je pensais de la Revolution.
    Il ?tait tr?s ouvert aux discussions contradictoires m?me s’il se laisssait difficilement convaincre.

  11. Moi je souhaite en ma qualit? de temoin priviligi? pour avoir ?t? l’une des victimes juste attirer l’attention sur la r?alit? de ce qui s’est pass?.
    Beaucoup de jeunes interviennent sans avoir eu la chance d’en ?tre des temoins et moi je pense qu’il faut avoir le courage de relativiser les propos avanc?s.
    Avec mon exp?rience je suis bien plac? pour vous dire que toute personne a des qualit?s et des d?fauts.
    M?me l’homme le plus mauvais du monde aux yeux de la morale trouvera des personnes pour l’appr?cier.
    Hitler au plus fort de sa sa gloire a reussi ? faire ce qu’il a fait parcequ’il avait des inconditionnels qui ?taient que c’?tait une cause juste.
    La preuve il y a encore des n?onazis.
    Donc pour sankara ?galement allez y molo molo car cela peut avoir l’effet contraire si certaines langues se d?lient…

  12. Mes chers fr?res et s?urs amis de Thomas Sankara, vos ripostes sont suffisantes face ? la r?action de Baba moussa que d’aucuns qualifieraient de r?actionnaire primaire au temps de la r?volution.Thomas n’a jamais encourag? l’impunit? et c’est justement ? cause de sa fermet? et de son int?grit? contre l’impunit? qu’il a ?t? assassin?. Il a d?nonc? en son temps les Cdr brouillettes qui sabotaient la r?volution il a voulu ?largir la base d?mocratique de la r?volution en int?grant tous les burkinab? quand on l’a assassin? sous l’accusation de “d?viation droiti?re” .Que veut donc Baba moussa ? Sa r?action nous permet avec le temps d’honorer encore davantage Thomas Sankara qui a accept? le sacrifice supr?me pour que t?t ou tard jaillisse la v?rit? pour l??panouissement d’un des pays les plus mis?rables de la plan?te. Il pouvait ?liminer tous les l?ches et les traites de la r?volution comme beaucoup de r?volutionnaires l’ont fait mais il a pr?f?r? la mort ? la honte ce digne fils de l’Afrique que personne au monde ne pourra salir sous des pr?textes ?gocentriques.

  13. Ouvrons le compte de la r?volution. Et monsieur Babamoussa, qui a vu d?filer tous les r?gimes sous ses yeux perdra la face. Ne rapportez pas les travers de la r?volution ? vous monsieur Babamoussa. Il n’y a pas cette famille qui n’a pas eu un membre, un ami, un proche qui a subit les d?boires de la r?volution. Est-ce que pour autant qu’il faut porter toutes ses fautes sur la seule t?te de Sankara ? Il ?tait l’UN des guides de la r?volution, il n’?tait pas la r?volution. La seule diff?rent est que lui, il faisait bien son travail et il y croyait comme tant d’autres. Mais autour de nos vaillants et honn?tes hommes qui se sont mis au service de la r?volution et du peuple burkinab?, il y avait des vautours, des charognards, des hy?nes…Je vous demande juste monsieur Babamoussa d’?tre un tout petit peu honn?te avec vous-m?me (loin de moi l’id?e de vous insulter). Voyez les choses en face, en commen?ant par ne pas rapport tout ? votre singuli?re personne, comme le font outrageusement de nos jours, les dirigeants de notre pays qui sortent de cette m?me r?volution dont vous parlez…Juste l’honn?tet? vous ouvrira les yeux monsieur Babamoussa.

    Merci Thanko

  14. a M. Babamoussa! je reconnais qu’il y a eu des erreurs graves sous la r?volution. Mais faut-il amputer cela au Pr?sident. Oui en parti comme le feu p?re de SANKARA lui a dit, quand il y a eu les licenciements, l’?limination de TIENDREBEOGO et ses compagnons. Mais une analyse profonde laisse savoir que toutes erreurs sont pour la plupart commise par nos dirigeants actuels, qui ? l’?poque ?tais des vautours, quelque soit leurs rangs sous la r?volution, notamment Blaise et son clan qui divisait et conspirait secr?tement contre SANKARA. Malgr? tout ce qu’on a fait ou dit sur ce dernier pour ternir son image, cela n’a fait que l’honorer davantage. C’est en cela qu’on sait qu’il fut un grand homme et le restera. Constater vous-m?me apr?s 26 ans, SANKARA est encore plus aim?, idol?tr? et vraiment de loin devant Blaise Compaor?, malgr? ses efforts (que je reconnais) consentis pour le d?veloppement du Burkina.

  15. Mon cher Babamoussa ; moi je suis certainement de votre g?n?ration, donc ? mesure de discuter avec vous ; j’ai ?t? CDR (Comit? de d?fense de la r?volution) de mon quartier, j’ai subi la formation militaire CDR au camp Ouezzin COULIBALY de Bobo-Dioulasso, j’ai ?t? d?l?gu? ? la mobilisation de mon quartier ?tant ?l?ve en classe de terminal ; ? l’issu de mon bac, je me suis enr?l? pour le Service national populaire (SNP) actuel SND et c’est pendant ma production qu’est intervenu l’assassinat de Thom-Sank. Je comprend qua vous ayez ?t? licenci? pendant la r?volution et j’imagine que c’est lors de la greve orchestr?e en temps par les Soumane TOURE aux premi?res heures de la r?volution malgr? son interdiction et les multiples mises en garde. c’?tait un choix radical ? op?rer : rester ferme ou p?rir. evidemment, les t?tus ont pay? de leur licenciement de la fonction publique. Les CDR de votre quartier que vous traitez de d?linquants ont eu droit de cit? parce que vous qui ?tiez sens? les guider, avez choisi de rester en marge, rampant ? contre courant ; vous ne devez vous en prendre qu’? vous m?me ; je vous demande simplement de faire hon?tement un examen de conscience ; et sachez enfin qu’on ne peut pas faire des om?lettes sans casser des oeufs.

  16. je pense qu’il ne faut pas mal interpr?ter mes propos.
    Je confirme que SANKARA demeure l’un des rares leaders qui est rest? int?gre, qui n’a pas d?tourn? de deniers publics et ne s’est pas enrichi.
    Seulement cette etat de fait n’emp?che de constater que la revolution a fait des nombreuses victimes comme moi.
    ce que nous avons subi c’est des marques ? vie. Donc pas de confusion.

  17. tonton Babamoussa, vous avez parle des ereurs de la r?volutions, mais vous n’avez pas evoqu? les derapages qui existaient avant la revolution. et puis la revolution n’arrive par hasard et sachez que meme quand Nelson Mandela etait arrive au pouvoir en Afrique du Sud, tout n’y etait pas rose. c’est la regle du pouvoir…

  18. salut just pour ce que babamoussa dit on parle d la r?volution dc seul les hommes qui parlent dc si on vw que u nest pa clair on te fair vive la revolution la patrie ou la mort nous vaincrons!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  19. Mes enfants je ne voulais pas intervenir dans ce d?bat parceque mais vous m’obligez ? le faire.
    Sachez que sankara c’est un jeune pour lequel j’ai eu beaucoup d’admiration m?me si je n’ai jamais ?t? partisan de la revolution.
    On a eu la chance de voir d?filer tous tous les r?gimes depuis notre doyen Sangoul? lamizana.
    La revolution n’a pas fait que des heureux, moi j’ai eu beaucoup de probl?mes avec les CDR de mon quartier pou la simple raison qu’on nous taxait de r?actionnaire, je dirais plut?t les g?linquants de mon quartier.ils ont tu? un de mes voisins avec leurs histoires de balles perdues.
    J’ai ?t? licenci? car j’?tais enseignant et apr?s j’ai connu la vraie mis?re, j’ai perdu ma femme ou du moins elle m’a quitt?.j’ai du m’expatrier en C?te d’ivoire.cela n’a p?s ?t? facile.
    On a ?limin? mon voisin le jeune lieutenant Didier TIENDREBEOGO et ses compagnons pour une fausse histoire de tentive de coup d’?tat laissant des veuves et des orphelins.
    La revolution n’a pas fait que des heureux.
    combien de personnes ont ?t? humili?es par les tribunaux revolutionnaires?combien ont ?t? comdamn?es ? tort?
    Vous n’avez pas eu la chance de vivre la revolution donc continuez ? r?vasser sur le mythe de sankara en vous contentant des bons cot?s car si on ouvre la face cach?e de la revolution je crois que vous allez perdre vos r?p?res.

  20. M.Konkobo comme vous l’avez dit la l?gende ne fait que commencer.Du moment ou les Burkinabe sont ? la croiser des chemins;nos leaders apr?s tant de pillages ne savent plus ou conduire ce beau pays nous font….

  21. che guevara,
    je t’invite lire les ouvrages sur ton idole et surtout ? revoir une ?mission sur lui qui passe actuellement sur la chaine LCP et tu compredras que ce n’est pas tout le monde qui grade une bonne image de ton CHE

  22. Kersal, tu as raison. Sans Judas, l’histoire de Jesus ne se serait pas accomplie. Sans Blaise, Sankara ne serait pas trahi de la sorte

  23. Oui ce que Sy cherif a dit est exact et vrai mais il faut juste que cette belle legende de SANKARA ne pourra s’?crire sans ?voquer la contribution conbien imporatnte de Blaise Compaor

  24. Le Prix du bonheur du Peuple burkinab?
    Sankara le paya de son corps livr? aux assassins
    Mais son esprit immortel en chaque g?n?ration rena?t
    Force imp?tueuse de tout opprim? face ? son destin
    Les ?mes des grands hommes tr?nent ? c?t? des dieux
    Quand ici bas nous inspirent piti? les gueux

  25. Enigme a l’endroit de tous les internautes:qui a deja liquid? physiquement son ami et temoin de mariage par amour pour son peuple?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *